0826 L'heure de la mort - Sans préparation - les tourments du décès

24 mars 1939: livre 17

Dans le milieu de sa vie l'homme commence à réfléchir sur les questions qui concernent sa fin corporelle. Durant ce temps il est poursuivit par des pensées d'une fin soudaine, il cherche d’abord à les esquiver mais malgré cela il les écoutera toujours. Il a comme une poussée constante pour garder devant les yeux ces questions, c’est comme un avertissement ininterrompu de penser à sa fin et de prendre position. La Force spirituelle utilise chaque instant pour le rappeler à l'homme et c’est vraiment un avantage pour l'âme que de porter son attention à de telles pensées. Un instant d’inattention peut déjà préparer la fin de l'existence sur la Terre et personne n'a le pouvoir de prolonger de lui-même d'une heure la vie sur la Terre lorsqu’est venu le temps de son décès. Donc, chacun doit être préparé à tout instant d’abandonner la vie terrestre pour entrer dans le Royaume éternel. Il doit s'occuper consciemment et continuellement de sa vie après la mort, il doit prévoir sa vie terrestre de sorte qu’elle soit totalement en accord vers sa tâche terrestre et donc qu’elle soit seulement un temps de préparation pour la vraie Vie dans l'au-delà. Lorsqu’on effectue un constant contrôle de soi-même, lorsque la vie terrestre correspond aux Commandements divins, lorsque l'homme prend à cœur de servir le Créateur du Ciel et de la Terre, lorsqu’il cherche toujours la liaison avec Lui et donc se prépare consciemment et travaille sur son âme, alors la pensée de la mort ne l'effrayera pas, il la percevra plutôt agréablement et apprendra à considérer l'heure de la mort comme une libération des chaînes du corps. Les hommes qui, par contre, en refusent craintivement la pensée ou bien laissent passer totalement indifférents les Avertissements qui leurs sont adressés, auront parfois une vie terrestre facile, parce qu'ils ne se chargent avec rien de ce qui pourrait les ébranler de leur calme; ils continueront à vivre au jour le jour sans aucun sentiment de responsabilité. Ils ne s'imposeront jamais aucune restriction pour une éventuelle continuation de la vie, ils repousseront tout ce qui est tenu devant eux comme tâche de vie, mais avec l'approche de la mort ils tomberont dans une horrible inquiétude et maintenant il leur revient de goûter toutes les frayeurs de la mort si auparavant ils n'ont pas été rendus accessibles à d’autres pensées à travers un long temps de souffrance. Pour eux l'heure de la mort ne sera pas la bienvenue, ils sont encore attachés à la vie terrestre avec toutes les fibres de leur être et ils ne désirent pas l'échanger contre une autre, parce que pour celle-ci ils ne sont pas le moins du monde préparés. Mais l'heure de la séparation arrive pour tous et souvent d’une manière imprévue. Un homme mal préparé perçoit tous les tourments du décès, et sa fin n'est pas vraiment enviable. Et malgré cela chaque homme a lui-même dans la main de faire de cette heure une heure de libération s’il vit sa vie terrestre toujours de sorte qu’il n'ait pas à craindre avec une confiance enfantine que, quelque soit l’heure de sa vie où il retournera au Père dans le Ciel, de ne pas trouver Sa Miséricorde et Son Amour, parce que cette vie terrestre a été vécue en constante liaison avec Lui.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est contenu dans les livrets à thème suivants:
livret à thème Titre téléchargement
151 Oh Mort, où est ta piqure ? ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original