0688 La possession terrestre et l'amour propre - la possession spirituelle et l'amour pour le prochain

28 novembre 1938: livre 15

Un vaste champ d'activité sera toujours disponible pour l’exercice de l'amour, en lui vous pourrez vous exercer constamment, si seulement votre volonté s'approche de l'éternelle Divinité. Dans le total désamour entre les hommes vous reconnaîtrez combien l'esprit de l'homme s'est éloigné de la conscience de Dieu, combien il cherche toujours la satisfaction de son propre «moi» et tout l'amour dont il est capable est pour ce moi. Et de cet amour procède vraiment toujours seulement le mal. Il désire ardemment posséder pour lui tout ce qui est imaginable, il est le motif de tous les vices et de tous les défauts qui ensuite s’attaquent à celui qui est vraiment dans l'amour. Vous le voyez déjà dans la simple manière dont il use pour augmenter ses biens. L'homme aspirera toujours seulement à conquérir tout ce qui lui semble désirable, et pour l'obtenir il ne reculera devant aucun moyen, même s’ils enfreignent les Commandements de Dieu. Il se les appropriera illégitimement, ou bien cherchera à endommager le prochain au moyen de l'astuce et de la tromperie, il ne craindra pas le mensonge si seulement il lui procure le moindre avantage. Mais il ne cherchera jamais l'amour pour le prochain, et avec cela il lui manque tout ce qui peut le porter plus près de l'éternelle Divinité. A contrario la Bénédiction ira vers ceux qui ont une activité orientée vers un vrai amour pour le prochain. Un tel homme s’efforcera toujours de protéger son prochain contre tout ce qui lui semble désavantageux, et il restera toujours dans la Vérité et agira selon les Commandements de Dieu et pourra même se réjouir à tout instant de la Présence de Dieu au moyen d'œuvres faites dans l'amour pour le prochain. Celui qui fait du bien à son prochain d’une manière désintéressée verra sa possession spirituelle augmenter et cela lui procurera dans l'au-delà une récompense impérissable, et pour cela seulement la volonté de l'homme est nécessaire, il pourra alors se réjouir des plus grands délices après la mort corporelle. Les tentations du monde en sont le contrepoids, et l'homme dans son aveuglement ne reconnaît pas la mauvaise valeur des joies terrestres, au contraire il cherche avec tous les moyens à se les procurer, et son sort dans l'au-delà sera donc la misère, l’absence de joie, parce qu'il lui sera donné avec la même mesure qu’il a donné à son prochain dans la vie terrestre. Qui s'aime trop seulement lui-même ne peut jamais se conquérir la Grâce divine, parce que le Seigneur ne bénira jamais son activité et son désœuvrement. Seulement l'exercice de l'amour pour le prochain lui assurera celle-ci. Qui donne volontairement ce qu’il possède, recevra le double et non seulement d’une manière terrestre, mais dans une plus grande mesure encore d’une manière spirituelle, parce que l'amour est le plus grand, et seulement au moyen de l'amour l'homme peut déjà se racheter sur la Terre.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:
livret à thème Titre téléchargement
77 Les dix commandements ePub   PDF   Kindle  
133 Danger de l’amour-propre et du manque d’Amour ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original