3351 L'Amour et la Compassion de Dieu – l'abîme

1944/11/30: livre 43

C’est l’objet de la grande Compassion de Dieu que de soulever à Lui le faible, le mort et de lui faire goûter les Délices du Ciel. Il ne le laisse pas dans l'abîme, mais Lui-Même descend pour offrir Sa Main au mort et le mener en haut. Et celui qu'il ne lui oppose pas une résistance ouverte, est reconduit de l'abîme vers le Haut, il est changé en amour, même si cela demande un temps infiniment long et il entre en intime union avec l'éternel Amour. Ce n’est pas sa propre force, mais la Force de Dieu qui agit sur le spirituel qui tend vers le Haut, et cette Force que Dieu lui guide est la Grâce. Elle est une preuve de Son Amour qui ne jamais finit, qui se tourne toujours et éternellement vers ce qui est procédé de Lui. Cet Amour ne peut jamais s'éloigner du créé, mais toujours et éternellement il est tourné vers celui-ci, et cet Amour exige une adaptation à l'Être de Dieu, parce qu'une telle adaptation, une unification avec l'éternel Amour, fait jaillir une inimaginable Béatitude. Parce qu'il ne condamnera jamais dans l’éternité, il peut seulement se passer des éternités avant que la substance animique ait établi le rapprochement avec Dieu et donc elle doit languir loin de Dieu dans un état atroce. Il peut se passer des éternités où l'être manque de toute connaissance de Dieu et cela signifie un état de la plus extrême obscurité pour le spirituel qui primordialement pouvait disposer dans la Lumière et la liberté de la Force qui le rendait bienheureux. Et Dieu veut de nouveau lui rendre cette Béatitude du stade de la perfection, parce que Son Amour et Sa Compassion ne connaissent pas de limites. Et donc Il lui tourne d'abord Sa Grâce, Il lui offre la force pour la vie et pour tendre, parce que celle-ci est un Cadeau, vu que l'être ne fait rien par sa propre poussée pour mériter cet apport de Force, mais l'être reçoit celle-ci et ne il ne l'utilise souvent pas pour le but auquel cette Force devrait servir. L'être est tombé par sa faute, mais il ne ferait jamais devenir active sa volonté pour monter de nouveau en haut, si Dieu ne voulait pas lui tourner Sa Grâce. Mais l'Amour et la Compassion de Dieu ne laissent pas l'être dans l'état qu’il s’est causé lui-même, mais il cherche à l'aider à monter en haut. Et donc Il prodigue Grâce sur Grâce, et maintenant l'être dans le dernier stade peut l’utiliser selon sa volonté. Mais la liberté de la volonté est maintenant souvent un danger parce qu'il en abuse, parce que la volonté est employée d’une manière fausse et cela signifie une absence de développement vers le Haut. Mais l'Amour de Dieu est toujours de nouveau disposé à transmettre à l'être Sa Grâce et Sa Force, parce qu'il ne veut pas laisser dans l'abîme ce qui ne tend pas tout seul vers le Haut. Il saisit celui qui ne veut pas se laisser saisir, mais ne force pas la substance animique à Le suivre, mais Son Amour vient toujours de nouveau à sa rencontre pour le stimuler à accepter Son Aide. Car ce qui avait été créé et était destiné à la Béatitude reste dans l'abîme, parce qu'il ne sait rien de la Béatitude dans la Proximité de Dieu ; c’est le signe de reconnaissance de l'être tombé que de vivre dans l'ignorance, que d'être totalement dans la nuit et avec sa force il ne trouve pas de sortie de son état d'obscurité. Et donc la Lumière Elle-même vient dans l'abîme, même si elle n’est pas revêtue de la plénitude de son rayonnement, mais elle réveille dans l'être un désir de tendre à la rencontre de la Lumière. Et cela est une Grâce qui n'est jamais soustraite à l'être, il lui est toujours indiqué la voie vers la Lumière, seulement d’une manière différente quant à son effet selon son degré de maturité. Mais c’est toujours la force vitale qui coule vers la substance animique morte, tant qu’elle n'a pas atteint un degré de maturité qui lui permette de se rende compte de cette force vitale, parce qu'à travers celle-ci lui-même peut devenir actif dans la libre volonté, donc maintenant il peut tendre consciemment vers le Haut. Parce que l'Amour de Dieu entoure continuellement la substance animique et l'aide pour qu'elle atteigne son but. La Compassion de Dieu saisit le talent et lui donne de nouvelles possibilités pour devenir digne de Son Amour. Et même si la substance animique menace toujours et toujours de nouveau de chuter parce qu'elle oppose sa volonté à l'Amour et à la Compassion de Dieu, de nouveau elle sera toujours soulevée, Dieu la mettra toujours de nouveau sur une marche où elle puisse commencer sa remontée, parce qu'Il ne laisse rien dans l'abîme. Son Amour ne se sépare pas éternellement de Ses créatures et celles-ci sont toutes des êtres qui sont procédés avec l'utilisation de Sa Force, même lorsque la volonté de Son adversaire a été active dans leur création et qu’il a mis sa volonté détournée de Dieu dans ces êtres. Son Amour ne faiblit pas pour élever et redresser ce qui est mort et Sa Compassion Le détermine à employer toujours de nouveaux moyens pour sauver les êtres de l'obscurité et pour pouvoir les guider dans le Royaume de la Lumière d’où ils ont fui par leur propre volonté, dans ignorance de leur constitution et de leur destination. Mais Dieu les reconduit de nouveau à cette destination, même si cela demande un temps infini, parce que Son Amour et Sa Compassion ne laissent rien éternellement dans l'abîme, Il ne condamne éternellement de Sa Proximité rien de ce qui Lui appartient depuis l'Éternité.

Amen

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.


téléchargements

télécharger du livre au 43

 ePub
 Kindle
autres téléchargements

Ce message

écouter

 téléchargement MP3

imprimer l'image
manuscrit original