1933b L'hérédité – Aptitudes – les parents

1941/05/29: livre 28

Le cours terrestre de l'homme correspond à son aptitude, c'est-à-dire que dans son âme se trouvent des erreurs et des manques dont il doit se libérer au cours du chemin de sa vie terrestre. Ces erreurs et faiblesses ne sont pas égales dans chaque homme, et cela parce que chaque substance d'âme a vécu d'abord dans une autre forme extérieure, dans laquelle maintenant elle a développé certaines particularités, bonnes ou mauvaises, plus ou moins fortes. Par conséquent les hommes seront entièrement différents dans leur manière d'être et donc ils nécessiteront aussi des moyens différents d'éducation, pour promouvoir ce qui est bon, et vaincre ce qui peut être appelé défectueux ou mauvais. Maintenant il serait entièrement erroné de présumer que toutes les âmes sont formées également à l'instant de leur incorporation sur la Terre. Il y a de multiples différences, et l'homme reconduit cette différenciation de l'être à travers l'«hérédité». Vers extérieur il pourra même sembler comme si les fils avaient à accepter un certain poids pour leur parcours terrestre, c'est-à-dire posséder des caractéristiques de leur être qui peuvent être soit promotrices soit un obstacle pour le développement spirituel, mais pour lesquelles ils ne peuvent pas être rendus responsables, parce que la raison est un «bien héréditaire» et donc n’engage pas leur faute, donc cela leur demandera plus de force pour combattre et vaincre ces erreurs depuis la naissance. L'homme doit combattre contre toutes ses erreurs et travailler sur lui, pour atteindre la maturité de l'âme. Et lorsqu’en lui des instincts spécifiques prédominent, alors il doit être clair pour lui, que l'aptitude des parents ne détermine pas l'être de l'homme, mais que l'homme a vraiment permis à ces faiblesses et ces imperfections de devenir une partie de sa nature au cours des infiniment nombreuses incorporations avant l'étape humaine, dans lesquelles l'être se sent à son aise et ne fait rien pour se libérer de telles erreurs et défauts. Et maintenant sur la Terre il en a certes la volonté, mais une certaine faiblesse. Et il perçoit son défaut comme un bon droit, parce qu'il le considère comme un héritage sans qu’il en soit de sa faute. Mais c’est de sa libre volonté qu’il s’est s'associé à ces personnes qui sont semblables dans leur mode d'être (voir : Lorber - la Maison de Dieu) pour le temps de son chemin terrestre. Car ces êtres avaient une même force d'attraction pour l'âme qui cherchait à s'incorporer, et par conséquent on parle généralement d'hérédité, bien que les parents corporels n'aient aucune part dans la manière d'être de l'âme qu'ils ont à assister pendant le temps terrestre. Et donc chaque âme doit accomplir toute seule le travail pour le développement vers le Haut.

Amen

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:

livret à thème Titre téléchargement
8 L’homme – entre deux mondes 1ère Partie  ePub PDF Kindle
9 L’homme – entre deux mondes 2ème Partie  ePub PDF Kindle
108 Amour sensuel – Mariage – Responsabilité  ePub PDF Kindle
184 Perçois en toi l’Esprit de Dieu  ePub PDF Kindle


téléchargements

télécharger du livre au 28

 ePub
 Kindle
autres téléchargements

Ce message

écouter

 téléchargement MP3

imprimer l'image
manuscrit original