8436 Pour mûrir il ne suffit pas de vivre correctement....

11. Mar 1963: livre 89

Si vous réfléchissez au fait que, après la mort de votre corps, les actes d’amour seuls ont un effet pour votre âme, et qu’au royaume spirituel, toutes vos intentions, considérations et actions terrestres n’apporteront aucun avantage à votre âme, alors vraiment vous ne mèneriez pas votre vie terrestre dans une telle indifférence.... même si vous accomplissez les devoirs que la vie terrestre exige de vous, même si vous faites tout, du point de vue terrestre, pour mener une vie correcte aux yeux des hommes.... Chacune de vos activités est sans valeur pour ce qui seul est immortel.... votre âme.... Car celle-ci ne peut emmener aucun bien terrestre acquis sur la terre, tout le savoir terrestre reste en arrière, tous les trésors terrestres et toute réputation de la personne est sans valeur au moment où l’âme entre dans l’au-delà, pauvre en biens spirituels. Seuls, les aspirations spirituelles et les actes d’amour rapportent à l’âme des trésors spirituels qui sont impérissables….

Et combien souvent les hommes sont satisfaits d’eux-mêmes en vivant simplement d’une manière correcte, mais en comptant seulement leurs actions terrestres ou un certain ordre dans leur façon de vivre, sans prendre en considération que le but de la vie terrestre est autre que de produire du bien-être physique.... ils ne prennent pas en considération que tous les faits et gestes d’un homme doivent être portés par l’amour, qu’il faut qu’ils soient motivés par l’amour pour, après la mort du corps, être utiles pour l’âme. Et si maintenant vous faites attention à vous-mêmes, ou à votre entourage et à tout ce qui est fait et dit vous constaterez combien il est rare que cela soit motivé par l’amour, alors vous vous direz que tout est inutile et ne vous sert qu’à atteindre des buts terrestres. Et si vous pouviez ressentir le pauvre état de votre âme comme vous ressentez un malaise physique, vous vous effrayerez, car alors, de votre vie vous n’auriez plus de joie…. Mais votre âme ne peut pas s’exprimer aussi formellement parce qu’alors, ce ne serait encore une fois que par pur égoïsme que vous vous efforceriez de vivre autrement pour n’être pas plongé dans ce malaise-là chaque jour et chaque heure – et alors une telle aspiration ne vous servirait à rien. Il vous faudrait alors réfléchir sur la valeur qu’a pour vous tout ce que vous avez atteint sur terre, sachant bien que votre séjour ici n’est point éternel.... Mais vous ne croyez pas à la pérennité de l’âme, et c’est pourquoi vous êtes si tièdes, et ne tenez pas compte de votre âme. Vous croyez disparaitre au moment de la mort, mais vous vous repentirez profondément de ne pas avoir fait meilleur usage de votre temps sur terre; vous vous repentirez de ne pas avoir cultivé plus l’amour, ce que chacun de vous est à même de faire, parce qu’une étincelle d’amour couve en lui, et il n’a qu’à l’attiser.... Chaque homme fera l’expérience du bienfait qu’une œuvre d’amour faite par son prochain a été pour lui. De la même façon, il pourrait faire du bien à son prochain, et ce ne serait certainement pas à son désavantage, car la satisfaction intérieure qu’éveille en lui son action le motiverait toujours de nouveau à des actions d’amour, et son amour propre diminuerait dans la même mesure qu’augmenterait l’amour du prochain....

Aucun homme ne perd, car ce qu’il donne par amour lui sera restitué mille fois sur la terre ou plus tard au royaume spirituel, et alors il sera suprêmement béat, parce que la phase sur terre n’est que très courte et il doit se vaincre lui-même, tandis qu’au royaume spirituel, l’âme jouira éternellement des richesses qu’elle a acquises sur terre. C’est dans l’indifférence que les êtres humains passent leur vie, assidus dans leur travail terrestre, assidus pour augmenter les biens terrestres, investissant toute leur force vitale dans des actions tout à fait négatives parce qu’il n’est produit que des valeurs qui sont périssables.... Ils ne s’occupent pas de l’impérissable, de leur âme, elle ne connaît pas de tendre sollicitude, elle vit dans le besoin, et puis elle entre dans l’au-delà dans un état misérable parce qu’elle y trouve seulement ce que, sur la terre, l’amour de l’homme lui a rapporté.... Et si cette vie a été menée sans amour, alors l’âme manque de lumière et de force, et elle aura un sort torturant, car elle n’aurait pu mûrir sur terre que par des actions d’amour....

Et voilà pourquoi les hommes ne devraient pas dire : « Mais je ne fais rien de mal.... » Il faut que pendant sa vie sur terre l’homme fasse de bonnes actions nées de l’amour, voilà la seule chance pour entrer sans remords dans le royaume de l’au-delà, même s’il n’a pas encore atteint un haut degré d’amour ; il pourra certes l’atteindre dans l’au-delà, pourvu seulement qu’une fois la lumière ait été allumée pour que l’âme n’entre pas dans le royaume spirituel dans un état de complet assombrissement....

Amen

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:
livret à thème Titre téléchargement
70/1 Retour à Dieu 1ère Partie ePub  PDF  Kindle  
178 Vie terrestre – vie d’épreuve ePub  PDF  Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original