1860 La foi vivante - la foi morte - Conflits - le noyau

1941/03/23: livre 28

La prédisposition d'esprit des hommes est si différente que souvent il suffit du moindre motif pour qu'ils s'affrontent, et cela sera toujours le cas lorsqu’ils s'accrochent trop à une doctrine qui est seulement une déformation de la Doctrine annoncée par le Christ. Dès que cette pure Doctrine du Christ est mise sous une forme déterminée, alors les hommes voient plus la forme que le noyau, et considèrent chaque déviation comme une déformation de la Doctrine chrétienne. Mais s'ils s'occupaient seulement du noyau, les hommes resteraient étroitement unis, parce que maintenant ils vivraient selon la Doctrine du Christ. Mais ceux qui attachent leur cœur à la forme, ne peuvent pas supporter le moindre changement et considèrent un tel acte avec des sentiments hostiles. Ils croient certes travailler pour le Royaume de Dieu, mais ils ne sont pas aptes, parce qu'ils en enseignent seulement ce qui a été transmis par les hommes, sans pouvoir le présenter avec une conviction totale, vu qu’à eux celle-ci manque. Celui qui veut donner aux hommes la Parole de Dieu, doit lui-même la recevoir de Dieu, autrement il dit seulement des mots vides qui ne pénètrent pas dans le cœur, parce qu'ils ne sont pas bénis par Dieu avec Sa Force. Le savoir transmis par des hommes peut aussi devenir la Parole vivante, lorsque le contact est établi avec Dieu, et maintenant Lui-Même explique à l'homme cette Parole, dès lors elle n'est plus accueillie par l'oreille, mais par le cœur. Un tel homme emploiera son savoir pour instruire le prochain, mais il ne voudra jamais s’en séparer si ce dernier pense différemment, donc selon son opinion il marche dans l'erreur. Une foi vivante unit les hommes toujours plus étroitement, une foi morte par contre mène à des séparations, parce que la foi vivante fait parler le cœur, tandis que la foi morte fait parler l’entendement. Le cœur affirme, l'entendement nie là où il s'agit de choses divines, parce que le cœur est plus près du Divin, alors que l'entendement reste plus attaché à la Terre. Très souvent le savoir accueilli scolairement ne coïncide pas avec les Sagesses offertes d'en haut, et cela générera toujours des conflits entre les hommes tant qu’ils voudront examiner celles-ci intellectuellement. L'intime prise de contact avec Dieu fournit aussi à l'homme la clarté de penser, et ce qui lui semblait une pierre d'achoppement est maintenant changé en rien. Et ainsi de tels conflits se laissent vite suspendre lorsque chacun se tourne vers Dieu Lui-Même et demande la lumière. Lorsque deux hommes se disputent, l’un au moins est dans l'erreur ; seulement il ne le reconnaît pas. Et si les hommes désirent sérieusement la Vérité, alors ils laissent à Dieu Lui-Même l'Éclaircissement des questions objet de la dispute, mais sans se combattre réciproquement ou bien afficher des d'extériorité qui sont inutiles. La pure Vérité est seulement peu présente entre les hommes, parce qu'à eux elle ne suffisait pas et elle a été entourée d'Œuvre d'homme. Si maintenant cette Œuvre d'homme est simplement effleurée, alors cela engendre un grand dédain, et l'homme cherche avec obstination à conserver l'extérieur et il ne s'occupe pas du noyau intérieur qui est offert dans toute sa pureté et sans Œuvre humaine ajoutée. Le Don de Dieu mène plutôt à des disputes entre les hommes, et il se forme des partis pour et contre la Doctrine qui doit être transmise à l'humanité dans toute sa pureté. Mais seulement ces hommes qui prient intimement pour avoir la lumière la reconnaîtront, parce qu'eux seuls sont dans la juste pensée et ils l’accepteront ou la refuseront conformément à la Volonté divine.

Amen

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.


téléchargements

télécharger du livre au 28

 ePub
 Kindle
autres téléchargements

Ce message

écouter

 téléchargement MP3

imprimer l'image
manuscrit original