0993 Les matérialistes – le Concept de Dieu – sa volonté

4 juillet 1939: livre 19

L'homme refuse de reconnaître une Puissance qu’il ne voit pas ou bien ne perçoit pas de quelque façon sensiblement. L'homme qui est lui-même encore dans la matière est encore très matériel, et pour lui n’est concevable seulement que ce qu’il est en mesure de voir ou bien ce dont l’existence peut être montrée de quelque façon. Il repousse tout le reste comme étant incroyable tant que la matière le tient captif. Seulement à l'instant où celle-ci commence à perdre de la valeur pour l'homme, le Concept de Dieu lui devient compréhensible, et maintenant il commence justement à croire dans un Être, dans une Puissance, sans pouvoir démontrer Son Existence. Mais il n'arrivera pas à la pleine connaissance, avant que lui-même n'ait pris contact avec l'éternelle Divinité, même si cela se fait involontairement. Déjà la pensée que tout le Cosmos doit être mené par un Être Suprême lui donne motif à réfléchir plus souvent et l'homme se préoccupe en pensée de l'Entité Suprême, et il commence à reconnaître dans toutes les Œuvres de la Création le Conducteur du Cosmos. Dorénavant il a beaucoup plus d'intérêt pour tout ce qui indique le divin Créateur que pour la matière qui lui semble seulement encore un empêchement et donc elle est évitée par lui plus que jamais, c'est-à-dire qu’elle est combattue. Maintenant il devient compréhensible combien peu de succès peut avoir une discussion avec un matérialiste au sujet de choses spirituelles, parce que tout ce qu’il ne peut pas saisir ou toucher avec les mains lui semble justement incertain et incroyable. Et tous ces discours sont inutiles lorsque la matière ne les stimule plus ou bien qu’au travers d’un événement de souffrance il lui est indiqué l’Action de l'éternelle Divinité. Le manque de connaissances spirituelles n'est souvent pas aussi désavantageux pour un tel homme, parce qu’il la nierait vite ou bien la considérerait comme des rêveries d'un homme plein de fantaisie, et donc un tel homme devrait être laissé dans son ignorance, tant que lui-même n'en a pas le désir et qu’il le manifeste à travers l'être qui réfléchit et est prêt à se détacher de tout le mondain, uni avec un constant et croissant désir pour les Vérités spirituelles. Un tel homme peut pénétrer beaucoup plus profondément dans la région spirituelle, lorsque s’est déroulée une telle transformation dans son intérieur, mais cette transformation doit avoir eu lieu avec la libre volonté, il ne doit y avoir aucune influence humaine, parce que vraiment de tels négateurs de Dieu sont extraordinairement mobiles mentalement et s'ils s'occupent seulement une fois avec ce problème de la Divinité, à travers l'influence mentale des Forces d'aide spirituelles ils arrivent sûrement sur la voie, tandis qu'une influence humaine renforcerait seulement leur volonté de refus et donc le but ne pourrait être atteint qu’avec une grande difficulté. Mais ce n'est pas un désavantage de guider les pensées de tels hommes dans des domaines qui, jusqu'à présent, étaient pour eux étrangers, pour qu'il leur soit offert l'occasion de se décider eux-mêmes, mais tout le reste ils doivent le faire avec leur libre volonté.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original