0645 L'activité terrestre et spirituelle - la foi - l'Amour

30 octobre 1938: livre 14

Chaque être qui vient en contact avec la Terre a une destination terrestre visible et en même temps il a à exécuter une activité par rapport au sens spirituel, chose qui est compréhensible seulement lorsque toute la vie terrestre est considérée de la manière juste. Après un temps déterminé l'être se sépare de sa forme relative dans laquelle il s'est acquitté de sa tâche, il a été actif au sens terrestre, tandis qu'il a vivifié l'Œuvre de Création de Dieu, et il a utilisé le temps de maturité spirituelle qui lui a été assigné par Dieu pour qu'une nouvelle forme puisse accueillir l'être pour un développement ultérieur. Plus perfectionnée et volumineuse est la forme extérieure plus grandes sont les résistances que l'être spirituel devra dépasser. Chaque être dans la divine Création peut arriver à la condition de maturité seulement au travers de résistances, parce qu'au travers du dépassement de celles-ci il tend vers le Haut, et seulement cela est pris en compte par l’éternel Créateur. Sans résistance sa Force ne peut pas être mise à l'épreuve, donc il ne peut pas fournir la preuve de sa force et de sa vigueur intérieure. Si maintenant l'être va à la rencontre à son perfectionnement ce qui lui est maintenant seulement rendu possible par l'incarnation en tant qu’homme, alors il augmentera aussi respectivement sa poussée pour l'activité terrestre, et donc son âme aura ensuite l'aspiration à devenir digne d'une grande tâche, pour pouvoir augmenter vraiment sa progression à travers cela. L'âme avant son incarnation en tant qu’homme reconnaît très bien la situation dans laquelle elle se trouve, et elle n'a pas d’autre but que de finir très vite le temps de son chemin sur la Terre et donc elle voudrait être toujours seulement active dans chaque forme pour pouvoir améliorer le plus vite possible sa condition terrestre qui est très douloureuse et qui l'opprime démesurément. Et malgré cela elle laisse passer d’innombrables occasions qui pourraient adoucir sa souffrance. Elle renonce souvent sans résistance à la lutte pour la dernière promotion, car elle n'a pas travaillé pour le bien d'elle-même sur la Terre, mais dans la faiblesse de la foi l'âme est empêchée pour faire sa vraie activité. (30.10.1938) Cela est un processus qui devient explicable pour tous si seulement vous réfléchissez qu’un développement progressif ne peut se dérouler d’aucune autre manière si l'être qui est dans la matière se trouve toujours dans la même condition, s’il n'expérimente aucun changement, si la Force divine ne peut pas agir, car celle-ci se manifeste seulement lorsqu’a été acquittée la condition préalable qui est à nouveau: d'abord avoir une foi ferme dans une Puissance divine et cette foi doit exécuter les exigences imposées par cette Puissance divine. L'être spirituel, avant son incarnation en tant qu’homme accepte ces Exigences de Dieu, parce qu'il doit exécuter la Volonté de Dieu et donc s'acquitter de la tâche qui lui est assignée dans chaque forme. Mais en tant qu’homme il est pourvu entièrement autrement, avec le Don de la raison, de l'esprit et de la libre volonté. Ainsi l'homme peut tout examiner et l’accepter ou le rejeter. Et vu qu’il lui est mis dans le cœur l’étincelle divine de la connaissance, alors il peut aussi penser et se mettre dans l'état de foi intérieure, et seulement alors il commence sa remontée. Mais sans foi l'homme parcourt sa vie terrestre dans un état spirituel inchangé et il ne s'acquitte pas sur la Terre de la tâche imposée. Alors le temps passé a été rendu inutile, bien qu’il y ait aspiré auparavant, en sachant que seulement cette incarnation en tant qu’homme peut lui procurer la libération de la matière. Toutes les exigences que la vie terrestre impose aux hommes sont acquittées selon leurs forces, mais la seule importante, le développement de l'âme vers le Haut, n'est pas considérée. Et malgré cela l'être doit parcourir cette vie terrestre sans en connaître le vrai but, il doit même s’approprier tout seul ce savoir, vu que pour cela il en a reçu la faculté. Sa poussée doit lui permettre de trouver la Divinité suprême et d’en avoir le désir, vu que seulement ainsi le retour complet dans la Maison du Père peut avoir lieu. Un être contraint ne pourrait jamais se former en un être semblable à Dieu, et il ne pourrait même jamais rester longtemps en liaison avec le Père céleste, parce qu'il ne se serait pas encore totalement libéré de ses désirs. Il doit les vaincre complètement avec sa libre volonté et s'ouvrir ainsi vers le Haut. Et maintenant on peut aussi comprendre pourquoi la vie spirituelle de l'individu est entièrement indépendante de son activité terrestre. L'esprit est libre et autonome et il ne prend pas sa demeure là où il est agressé. Seulement avec cette activité et ses conséquences qui produisent leurs effets sur la vie terrestre, sont stimulées l'esprit et les pensées de façon que soit recherché et trouvé l’explication du rapport qu’il y a entre l'activité spirituelle et celle terrestre. Alors commencera justement la foi et avec cela la libération de l'âme de la matière, parce qu’une foi juste procure l'amour pour Dieu et pour le prochain, et l'amour est à nouveau l'unique possibilité de se libérer. L'amour a un effet bénéfique dans toutes les relations, il met l'homme dans la condition de la connaissance, il l'anoblit et attire tout le spirituel qui est dans l'homme vers le Haut. L'amour procure l’unification définitive avec le Père céleste qui Est justement l'Amour Même.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original