0625 La foi formelle - Le faux culte religieux

17 octobre 1938: livre 13

Occupe-toi des Paroles qui t'arrivent aujourd'hui. Tes pensées s’élèvent souvent vers le Ciel et donc elles te guident plus sûrement vers le Haut que chez un fils terrestre même s’il est de bonne volonté, un fils qui écoute volontiers la Doctrine du Christ, mais qui ne donne suite à aucune des pensées qu’il a ressenties. Les hommes ne savent pas qu'ils sont dans une incommensurable richesse, lorsqu’ils écoutent la Parole de Dieu et vivent en conséquence. Ils connaissent certes les Enseignements, mais ils ne saisissent pas leur sens profond, parce que le cœur les écoute bien, mais le cœur ne cherche pas à les comprendre. Et comme la foi ne peut pas être appréhendée depuis l'extérieur, mais seulement intérieurement, alors l'homme reste vide et creux, et la Parole de Dieu ne trouve aucun écho dans le cœur de l'homme. Et à de tels hommes il n’y a pas lieu de parler de jugement. Ils croient être fortement initiés mais ils n'ont pas de toute façon la moindre Sagesse dans le cœur, car celle-ci peut venir uniquement de la compréhension de l'Enseignement de Dieu. Si l'homme veut s’approprier la Parole de Dieu, la première condition est que tout ce qui est autour de lui fasse silence, pour que le cœur puisse L’accueillir, c'est-à-dire que l'homme lui-même ne donne pas prise aux séductions venant de l'extérieur pour le distraire de la Parole de Dieu. Seulement là où l'homme approfondit la Doctrine divine, le cœur est pourvue, et seulement là est aussi atteint la pleine compréhension grâce aux Dons d'en haut. Pour l'homme rien n’est plus inadéquat que la foi dans l'extérieur. Elle rend l'homme paresseux, car il est si conscient de sa valeur et de l'accomplissement de son devoir, qu’une aspiration est hors de question, et ainsi l'homme reste éternellement sur la même marche, parce que la Parole de Dieu retentit dans le vide sans pénétrer dans le cœur, et donc un tel fils terrestre ne peut pas percevoir en lui la Bénédiction d'une profonde foi vivante. Elle lui sera aussi lointaine que la connaissance et, vu qu’il n’y tend pas tout seul, il ne s'approche pas à la Vérité divine, et il n'enregistrera aucun progrès spirituel. Et malgré cela, ce qui est la chose la pire, il vivra dans la croyance d'exécuter à suffisance son devoir. Donc il est plus facile de mener un homme mécréant sur la voie, qu'un qui se contente de toutes les formalités ecclésiastiques, parce que celui-ci est sur une fausse voie, mais il reste presque toujours sur la fausse voie car il manque de connaissance. Lui-même se croit sur la voie juste, il croit servir Dieu, mais son culte religieux est superficiel, il est dépourvu de toute profondeur et par conséquent c’est seulement une foi formelle qui n’attire pas en soi les Bénédictions divines. Et à ceux-ci Mes Paroles ne semblent pas acceptables, parce qu'Elles nécessitent une grande auto-abnégation et un cœur fort, de bonne volonté et capable de sacrifices. Et à lui restera cachée toute Sagesse tant que sa volonté ne le pousse pas à s'intérioriser.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original