0557 La Consolation – l'aide indirecte des êtres spirituels pour les âmes qui abandonnent

27 août 1938: livre 12

Regarde, Je suis avec toi tous les jours et Je suis près des Miens et leur donne la Force. C’est une pensée infiniment tranquillisante que de se savoir protégé par le Seigneur de la Création, et les hommes, qui voient dans le Seigneur leur Ami, leur Protecteur et leur Père, pourront donc parcourir en paix leur vie jusqu'à la fin. Devenez comme les enfants et confiez-vous au Père! Il écoute vos prières et vous assiste dans vos misères, parce que c’est Sa Volonté que vous soyez sauvés de la souffrance du cœur et que vous Le trouviez sans celle-ci. Chaque âme reçoit à travers la Grâce de Dieu des preuves magnifiques de Son Amour et peut se réjouir souvent de ces démonstrations d'Amour plus elle se tourne vers Lui. Donc il est encore plus compréhensible que la juste liaison avec le Seigneur a lieu seulement lorsque Son Amour embrasse le fils humain et ceci se manifeste par la promesse de la Force sur la Terre à ceux qui s’engagent pour obtenir la Force divine.

Vous vous rendrez compte qu'a lieu une invisible unification de l'Esprit avec l'âme lorsque cette Force s’exerce en vous, parce que Dieu permet cette Grâce extraordinaire là où votre propre volonté aspire à la Perfection et où un travail continu sur l'âme met cette âme dans l'état où l'Esprit peut s'unir avec elle et ensuite expulser d’elle toute contrainte de la matière. C’est une lutte sans merci, qu’un fils terrestre doit mener. Si l'âme veut ébranler toute seule les chaînes de la matière, sans l’aide de la Grâce de Dieu cela serait impossible, parce que la force de l'homme ne suffit pas et de loin, mais à l'âme ont été justement offerts d’immenses moyens à travers l'Amour du Seigneur. Chaque pensée qui les sollicite a pour effet que ces moyens soient donnés à l'âme et avec cela tout devient léger lorsque l'âme supplie pour obtenir la Grâce de Dieu, mais si les hommes négligent la prière, alors avec leur propre force il leur sera impossible d'arriver en haut, très vite ils deviendront découragés, ils n’atteindront rien avec leur propre force, ils se fatigueront et vite ils renonceront à leur but. Mais l'âme craint et a peur de cette activité et souffre indiciblement lorsque la volonté de l'homme cède. Il ne pourra lui arriver que peu d'aide en provenance du monde spirituel parce que leurs habitants attendent aussi son appel à l'aide avant de pouvoir intervenir. Dans un tel abandon l'âme se sentira souvent obligée de commettre une infidélité évidente au corps. Elle le fera arriver dans les plus difficiles conflits intérieurs et elle ne pourra pas lui épargner des dépressions spirituelles, de sorte que le corps, malgré son bien-être et l’accomplissement de ses désirs terrestres, ne trouve aucune paix et passe ses jours dans l'attrition de soi et la démoralisation, et cette action de l'âme sur le corps peut parfois le conduire à se défaire des désirs mondains et à tourner ses pensées vers la vie spirituelle. Si les hommes ne laissaient pas passer de tels avertissements intérieurs sans y prendre garde, sans laisser éclater leur mauvaise humeur ou en faisant leur autocritique, ils arriveraient souvent bien plus vite à la compréhension et l'âme les en remercierait. Seulement dans le mauvais traitement constant du corps l'âme trouve le soutien de la part d'êtres spirituels affectueux, si ceux-là ne sont pas appelés directement pour aider. Chaque faillite, chaque chagrin et chaque événement fâcheux est comme une prestation d'aide de l'au-delà, pour soutenir l'âme et l’aider à rendre plus malléable le corps, pour que l'âme et le corps se consacrent ensemble au travail sur lui-même. Et d'autre part un tel travail commun est inévitable, si l'âme doit atteindre le degré de maturité, pour pouvoir cacher en elle l'Esprit divin, parce que là où le corps ne parcourt pas la même route, la matière est une entrave infranchissable pour l'unification de l'âme avec l'Esprit de Dieu. Chaque travail de l'âme doit être en même temps exécuté par le corps, il doit régner une totale syntonie entre le corps et l'âme, et le corps doit exécuter sans résistance ce qui sert uniquement à l'âme.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est contenu dans les livrets à thème suivants:
livret à thème Titre téléchargement
120 Jésus Christ vous réconforte ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original