6397 «Mon Royaume n'est pas de ce monde....»

10 novembre 1955: livre 68

Mon Royaume n'est pas de ce monde. Ce que vous cherchez à atteindre dans ce monde, vous le perdrez dans Mon Royaume, parce que vous ne pouvez pas posséder les deux, les joies et les béatitudes de celui-ci et ce monde. Les deux sont contraires dans leurs exigences et dans ce qu'ils vous offrent. Mais seulement le Royaume spirituel dans lequel Je Suis Moi-Même, peut vous offrir des Béatitudes qui durent dans l’éternité. Et vous les hommes vous devez toujours penser à ceci, que votre temps sur la Terre est limité et que le peu que vous vous conquérez, vous devrez le laisser en arrière, que donc vous ne pouvez conquérir rien qui vous rende éternellement heureux et avec la connaissance de cela vous possédez tout, et il serait vraiment conseillable de vous préoccuper plutôt d'une richesse qui ne perd pas sa valeur avec la mort de votre corps. Mon Royaume n'est pas de ce monde. Vous l'avez toujours entendu de Ma Bouche, et toujours de nouveau cela vous a été mis d'une manière insistante dans le cœur, de retenir vos tendances terrestres pour conquérir avec cela des biens spirituels qui sont impérissables. Mais tant que vous demeurez sur la Terre vous donnez seulement de la valeur à ce qui vous crée un bien-être terrestre. Et respectivement sera aussi votre degré de connaissance, qui est et restera toujours bas tant que Mon adversaire peut vous influencer par les tentations du monde qui est son règne, et que vous reconnaissez comme votre seigneur, dès que vous tendez à des biens terrestres. Ils n'existent pas de compromis entre les deux Patrons, vous devez vous décider, et de votre décision dépend votre vie éternelle. Vous-même déterminez avec votre décision votre sort après la mort du corps. Et vous devrez émettre cette décision, pour laquelle le Royaume spirituel vous est bien assuré dans toute la Magnificence comme une Vérité absolue, mais pour celle-ci vous ne devez pas être forcé à cette décision au moyen de preuves. Mais le monde terrestre vous est visible et tangible, et donc vous tendez à celui-ci avec tous vos sens. Mais la mort du corps vous est certaine et sur celle-ci vous devez compter, par une réflexion en vous-même vous devez arriver à la conviction que votre âme ne peut pas cesser d'être, parce que vous pouvez vous considérer vous-mêmes comme une Œuvre de Création, qui au moyen de sa constitution a à servir, à un but supérieur à celui de parcourir seulement une pauvre vie terrestre avec des buts seulement terrestres. L'homme pensant ne se contente pas avec ce but de vie et cherche une explication pour le vrai but de l'existence, et il la recevra aussi à cause de sa volonté et de sa prédisposition d'esprit envers la Vérité. Mais ces explications ne peuvent jamais lui arriver du monde qui est le règne de Mon adversaire, mais elles procéderont d'un Règne qui n'est pas de ce monde, et ces éclaircissements lui montreront que le but de chaque homme doit être ce Règne, dans lequel Je gouverne d'Éternité en Éternité. Chaque homme peut se procurer cette preuve, mais c’est sa volonté qui le détermine s'il réfléchit et tend vers la Vérité ou bien s’il se contente avec des biens de ce monde. Mais aux hommes de nouveau il est toujours rappelé ces Mots : «Mon Royaume n'est pas de ce monde....» Et celui qui tend à sonder le sens de ces Mots, fait déjà un pas dans ce Règne, et Je viens à sa rencontre pour le guider dans Mon Règne. Mais il doit laisser en arrière le monde, il doit se séparer volontairement du règne de Mon adversaire, alors il trouvera toujours la Porte qui mène dans Mon Royaume, alors lui-même émettra aussi la juste décision qui détermine son sort dans l'Éternité.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:
livret à thème Titre téléchargement
101 Jésus Christ est la Porte pour la Vie ePub   PDF   Kindle  
181 Notre terre est une école de l’esprit ePub   PDF   Kindle  
186 Résurrection à la vie ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original