1589 Les décès involontaires prématurés – l'au-delà

31 août 1940: livre 25

Le destin immérité de ceux qui doivent se sacrifier contre leur volonté à cause de la manière injuste d'agir des peuples pleins de haine ne restera pas sans vengeance, parce qu'ils doivent trouver une juste récompense, lorsque des âmes sont privées du temps de Grâce qui leur avait été concédé pour leur incarnation sur la Terre par la faute des hommes et donc qui ne peuvent pas mûrir comme le leur permettrait une longue durée de vie. C’est un abrégement immérité de la vie terrestre qui leur apporte certes la libération de la forme, mais les fait entrer dans un état non mûr dans l'au-delà. À l'âme maintenant il peut être donné seulement selon son état de maturité, elle doit entrer dans les sphères qui correspondent à son degré de maturité. Mais maintenant il est clair qu’une telle fin de la vie humaine dans une certaine situation de contrainte doit trouver son expiation, parce que rien ne peut rester non expié, ce qui serait injuste devant Dieu. Parce qu'il ne revient à personne de disposer de la vie du prochain. Mais d'autre part à l'âme de l'homme il doit être donné la possibilité de pouvoir continuer dans l'au-delà son auto-libération interrompue sur la Terre. Et donc à ceux qui sont sortis prématurément de la vie il est assigné un vaste champ de travail dans l'au-delà, de sorte que leur volonté doive seulement être bonne pour porter en haut l’état de l'âme par rapport à la vie terrestre. Lorsque le parcours de développement de l'âme est interrompu pour une raison étrangère, alors à l'être dans l'au-delà sont ouvertes les possibilités les plus inimaginables pour pouvoir atteindre de toute façon l'état de maturité, si seulement sa volonté est suffisamment malléable et si l'être désire Dieu. Mais dans un homme qui est sorti prématurément de la vie, il existe vraiment un danger très grand que l'âme ne soit pas en mesure de se détacher de la sphère terrestre, vu qu’elle a laissé celle-ci avant qu'elle puisse dépasser sa tendance pour la matière, pour toutes les joies terrestres. Et le danger qu'elle n'exploite pas les occasions dans l'au-delà est très grand parce qu'elle est encore trop liée à la Terre, mais elle-même doit renoncer à sa volonté comme dans la vie terrestre, pour pouvoir maintenant parcourir le chemin de développement vers le Haut. Maintenant sa volonté ne peut pas être guidée de force vers le Haut, l'âme est libre vraiment comme sur la Terre de se tourner vers le Haut par sa propre poussée ou bien vers l'abîme, bien que d’innombrables êtres de Lumière prennent soin d’une telle âme. Mais à ceux qui ont causé le décès précoce d'un homme, la vie terrestre en relation avec le spirituel apportera peu de succès, parce qu'à cause de cette faute ils ont épaissi l'enveloppe de leur âme, et la libération d'une telle enveloppe est extrêmement difficile, donc l'homme aura indiciblement à lutter s’il veut se libérer de cette grande faute, et l'état de son âme sera très difficile lorsqu’il laissera la vie terrestre, et dans l'au-delà il devra se repentir amèrement pour sa faute.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est contenu dans les livrets à thème suivants:
livret à thème Titre téléchargement
70/2 Retour à Dieu 2ème Partie ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original