3135 La Grâce du temps final – La mort avant l'événement – l'au-delà

28 mai 1944: livre 41

Dieu sera compatissant envers ceux qui reconnaissent encore à temps leurs torts et qui prennent de la distance avec eux ; mais il infligera sans Miséricorde sa dure punition à ceux dont la dureté ne cède pas, qui n'ont pas de miséricorde pour leur prochain et donc le juge au moyen de leur absence d'amour. Et le temps à venir donnera témoignage de l'atrocité des hommes, les moyens les plus inimaginables qui doivent tous servir à la destruction seront conçus ; et les hommes ne craindront pas d’exécuter leurs plans avec l'emploi de ces moyens et l'oppression des hommes augmentera. Et les instigateurs devront répondre pour tout ainsi que tous ceux qui sont d'accord et qui les soutiennent dans leurs plans. Parce que Dieu est juste et Il juge selon les pensées, les paroles et les actes. À Lui rien n’est caché, Il voit dans le cœur de l'homme et chaque mouvement du cœur détermine la mesure de Grâce qui est à sa disposition, qui lui sera concédée lorsque la fin sera venue. Parce que la fin viendra irrévocablement. Le comportement des hommes l'accélère et il sera mis un terme à une période qui ne pourrait apporter aucune amélioration à la race humaine, même si Dieu voulait faire régner Sa Patience encore longtemps et si aux hommes il était offert encore souvent l'occasion de changer. Mais ils ne l'utilisent pas et ainsi la vie terrestre sera terminée par Dieu.

Cette période de développement a été pour l'humanité particulièrement riche en Grâce et elle aurait pu être absolument suffisante pour le Salut. Encore jusqu'à la fin Dieu assistera les hommes avec d’extraordinaires Dons de Grâce, mais presque toujours ils seront laissés inaperçus, car par ailleurs plus rien de ce qui a à faire avec Dieu ou avec le bien de l’âme n’est considéré. C’est pour cela qu’un séjour prolongé sur cette Terre est inadéquate, car il pourrait apporter seulement du succès au corps, mais pas à l'âme qui est impérissable. Et ainsi il serait enlevé à l'âme toute possibilité ultérieure de vie, mais il lui est encore assuré un développement ultérieur dans l'au-delà, si là elle ne s'oppose pas à la Parole de Dieu, et en supposant qu'elle perde la vie corporelle avant le dernier Jugement, c'est-à-dire avant la fin de cette Terre et qu’elle soit accueillie dans le Royaume de l'au-delà. La mort prématurée est encore une Grâce particulière pour l'homme, s'il ne s'est pas décidé sur la Terre. Car alors il trouve dans l'au-delà encore d’abondantes occasions d‘être aidé et de servir avec amour et avec cela il peut continuer le même développement interrompu, il peut même le commencer si sa résistance n'est pas trop forte, mais s’il n’écoute pas les âmes qui veulent l'aider, alors il peut continuer son développement rétrograde et revenir à la matière la plus solide et alors lui-même devra de nouveau re-parcourir la longue voie terrestre, jusqu'à ce qu’il puisse de nouveau s'incorporer comme homme. Dieu a donc encore beaucoup de Grâces disponibles avant qu'Il détruise la Terre, mais Il ne force pas la libre volonté des hommes, et suivant comment ils s'ouvrent à Ses Grâces ils en tireront profit pour leurs âmes. Ils peuvent rester vides et sans force soit sur la Terre comme aussi dans l'au-delà, s'ils laissent inaperçues toutes les Grâces et s’ils se ferment, ou bien aussi ils peuvent se développer avec une incroyable vitesse vers le Haut, dès qu'ils laissent agir sur eux dans la libre volonté chaque Don de Grâce car ils reçoivent au travers de cette mesure beaucoup de Force. Parce que Dieu est excessivement compatissant et miséricordieux, mais aussi juste et Il offre aux hommes selon leur volonté.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:
livret à thème Titre téléchargement
12 Âmes dans l’au-delà 2ème Partie ePub   PDF   Kindle  
183 Activité de Dieu à la fin du monde ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original