2776 La volonté de vivre – la peur de la mort

16 juin 1943: livre 34/35/36

Dans l'homme la volonté de vivre est développée très fortement, tant que la maturité de son âme est encore très basse; et cela est compréhensible, parce que le monde le tient encore captif et il le leurre avec l'accomplissement de ses désirs. Abandonner la vie terrestre semble à l'homme très difficile tant qu’il lui manque la foi dans une continuité de la vie, parce que celle-ci l’incite à regarder différemment toute la vie terrestre. Un homme profondément croyant considère la vie terrestre seulement comme une station de passage, comme une école qu’il doit fréquenter pour être accueilli dans ce Royaume où commence la vraie Vie. Et cette foi lui donnera aussi la force de dépasser tous les obstacles et les difficultés de la vie terrestre, alors qu'un sans foi brise souvent sa vie et la rejette dans la croyance de pouvoir la finir définitivement tout seul. Celui qui se trouve dans une foi profonde, donnera sa vie d’un cœur léger lorsqu’elle lui est demandée, parce que son attention est tournée vers la Vie après la mort du corps et son désir vers l'unification avec Dieu, parce qu'il perçoit que celle-ci est la vraie Vie. Tant que l'homme tourne son attention vers la Terre et ses biens, tant qu’il reste empêché dans sa tendance vers le Haut, il désire avec tous ses sens le monde, et la pensée de devoir laisser un jour ce monde lui est insupportable et accablante. Et de cela on peut déduire son état spirituel, parce que l'amour pour le monde lui enlève l'amour pour Dieu et pour le prochain, et alors l'homme est encore très immature en esprit, c'est-à-dire que son âme n'a pas encore trouvée l'unification avec l'esprit en elle, elle n'en a pas connaissance et elle ne peut rien présenter de mieux face à la vie de terrestre. Et alors chaque pensée de la mort lui est horrible, elle veut vivre pour jouir, elle désire les biens du monde et laisse inaperçu le bien spirituel. Et cela est un bas état spirituel qui ne peut jamais assez être reproché, vu que l'homme se trouve dans le plus grand danger de perdre sa vie terrestre et spirituelle. Parce que s'il n’utilise pas la vie terrestre pour trouver la liaison avec Dieu, il la vit inutilement, et pour cela il doit d'abord renoncer à sa vie terrestre, pour ne pas se précipiter dans le plus profond amour pour la matière, ce qui équivaut à la mort spirituelle. Parce que la vie terrestre est une Grâce, elle a été donnée à l'homme pour le développement de l'âme vers le Haut et pour dépasser la matière, pour pouvoir entrer dans le Royaume spirituel. Tant qu’à l'homme la pensée de la mort du corps est insupportable, il ne considère pas sa vraie tâche terrestre. La volonté pour la vie est si forte en lui qu'il se donnera du mal pour protéger sa vie, pour la prolonger, dans la croyance de l'avoir en main et malgré cela il a à nouveau peur de devoir la perdre avant le temps. Seulement en vue du Royaume de l'au-delà et dans la croyance dans une continuation de la vie de l'âme, la peur de la mort commence à perdre de sa vigueur, parce qu'alors l'homme reconnaît que sa vie terrestre est seulement une marche préliminaire pour la vraie Vie qui dure dans l’éternité.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:
livret à thème Titre téléchargement
12 Âmes dans l’au-delà 2ème Partie ePub   PDF   Kindle  
S1 Explication Réconfort et Aide pour les jours difficiles ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original