3293 Le péché – la volonté – la prière

1944/0/14: livre 43

Ne vacillerez jamais dans la volonté de faire le bien, parce qu'alors Je vous protège. Mais si vous vous fiez à votre force, alors votre volonté n'est pas pour Moi, alors vous M'excluez de vos pensées et ensuite vous pouvez facilement pécher. Tout ce qui enfreint Mes Lois, tout ce qui est contre l'Ordre introduit par Moi, est péché. Si maintenant vous Me demandez et si ensuite votre volonté est tournée vers Moi et vers l'unification avec Moi, vous ne ferez alors rien qui aille contre Mon Ordre, parce qu’étant donné que c’est votre volonté, Je ne vous laisserai pas sans Force pour l'exécuter. Mais si vous péchez, alors vous profitez de la force de Mon adversaire et vous devez aussi vous être d'abord tourné vers lui au travers de mauvaises pensées, de paroles ou d'œuvres. Celui qui croit pouvoir pécher bien que sa volonté soit tournée vers Moi, ne sait rien de Mon Amour pour toutes Mes créatures. Je peux certes l'examiner et le laisser passer à travers des tentations que, cependant, sa volonté peut toujours dépasser, parce qu'il a à sa disposition Ma Grâce, donc il n’est jamais contraint de pécher, tant qu’il cherche à M’atteindre. Dans la tentation il peut certes devenir faible, c'est-à-dire qu’il peut se sentir faible, mais il n'a jamais besoin de tomber, parce qu'une pensée désireuse de Moi lui procure déjà la Force de résister à la tentation. Et ainsi vous les hommes vous avez toujours la prière dans chaque tentation, dans toute misère et danger de l'âme. Si votre cœur Me désire, si votre volonté est uniquement tournée vers Moi, alors chaque séduction du monde peut s'approcher de vous ou bien vous stimuler à inverser l'Ordre, mais un intime soupir vers Moi pour la Force vous fait dépasser tout victorieusement. Donc ne croyez pas que, si votre volonté est bonne, vous deviez pécher, parce que dans le péché c’est la force de Mon adversaire qui prédomine. Mais vous lui donnez la force seulement avec votre volonté qui ensuite n'est plus tournée vers Moi, car elle s'est détournée de Moi. Le péché est la non-observance de Mes Commandements, d’actes contraire à eux, le péché est tout ce qui agit d’une manière destructive et non édifiante, ce qui a pour cause la haine et le désamour et donc il peut être reconnu de chaque homme en tant que mal, c'est-à-dire contraire à Dieu. Pécher c’est exécuter en connaissance de cause ce qui enfreint Mes Commandements. À cela cependant vous n'êtes jamais forcés, mais votre libre volonté vous y pousse et celle-ci peut être extrêmement faible, mais elle peut expérimenter la fortification par Jésus Christ. Donc vous n'avez jamais besoin d'être faibles dans la volonté, si vous M’invoquez, Moi le divin Rédempteur, pour la Force. Vous n'aurez jamais besoin de pécher, si vous Me remettez votre volonté. J'élimine votre faiblesse, vous êtes toujours sous Ma Protection et le péché n'a aucun pouvoir sur vous, tant que vous-même vous ne lui en concédez pas. Quelle erreur que de penser que vous devriez pécher, bien que la volonté soit bonne ! La faiblesse de la volonté peut être éliminée à tout instant, parce que Je suis mort sur la Croix pour cela, mais celui qui ne Me reconnaît pas, tournera difficilement sa volonté vers Moi, et sur lui le mal aura le pouvoir et il peut tomber et pécher, parce qu'il ne sait pas ce que signifie soumettre sa volonté à Moi et être assisté de Mon Amour dès cet instant et être pourvu avec Ma Force. Le péché est une reconnaissance ouverte de l'éloignement de Moi, ce qui peut de toute façon arriver à un homme qui s’efforce d'être bon ; mais dès l'instant où il pèche sa volonté est toujours tournée vers le malin, et vu que sa volonté est libre, il n'est pas entravé par Moi dès qu'il omet de Me demander la Grâce de fortifier sa volonté et la Force pour résister, parce que tant qu’il s’en remet à l'adversaire, Ma Force est inefficace, c'est-à-dire que lui-même la refuse en agissant contre Mon Ordre, en désobéissant à Mes Commandements de l'amour et en les enfreignant. Celui qui cependant ne veut pas pécher a toujours à sa disposition Ma Grâce, et sa volonté tournée vers Moi garantit toujours l'apport de cette Force, car où serait Mon Amour, si Je voulais rendre difficile à un fils terrestre sa tendance sérieuse d'être bon, en le laissant sans Aide ? Comment pourriez-vous imaginer un Amour qui laisse tomber un homme s'il peut l'en empêcher, qui laisse pécher un homme dont la volonté est de vivre selon Ma Complaisance ? Le péché est toujours l'œuvre de Mon adversaire, car Je veux préserver toutes Mes créatures du dommage et Je le fais aussi, lorsqu’elles M’ont donné leur volonté. Celui qui pèche ainsi, avec la force de Mon adversaire s’est donné à lui dans la libre volonté et il devra en répondre. Et son péché est d’autant plus grand, qu’il en a la connaissance, et qu’au travers de la prière il peut demander la Force, il a la possibilité de résister au péché et donc aussi au pouvoir du malin. Parce qu'alors son péché est conscient et par conséquent il en est de même de la grandeur de sa faute.

Amen

Ce message est contenu dans les livrets à thème suivants:
livret à thème Titre téléchargement
104 Péché et Pardon 1ère Partie ePub  PDF  Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original