1914 (Dans le manuscrit il manque le titre, voir N° 1916) - le péché de désamour

1941/0/13: livre 28

La volonté contraire à Dieu a été le motif de la chute de Dieu, et cette volonté contraire à Dieu était donc le pôle opposé de Dieu, c’était de la substance animique originelle qui était dans la volonté antagoniste, il voulait s’éloigner de Dieu pour tendre vers le pouvoir qui avait attisé cette volonté contraire, et qui donc s’était opposé consciemment à Dieu. Or celui-ci était une entité qui était d'Origine divine, donc un être extrêmement parfait, mais qui était aussi libre de se mettre contre Dieu, vu que la liberté de la volonté fait absolument partie de la perfection. Maintenant il faut comprendre que même la substance animique originelle qui s’était levée à travers la volonté de ce pouvoir, devait aussi avoir en elle la libre volonté, donc elle était poussée dans un degré d'imperfection sans qu’il en soit de sa faute. Donc Dieu a donné à cette substance animique originelle le droit à l'autodétermination, de sorte qu’il pouvait choisir librement son Seigneur. Et la substance animique originelle s’est décidée dans la libre volonté pour l'adversaire de Dieu. Il n'était par conséquent plus innocent, parce que pour pouvoir se décider, cette substance animique originelle qui portait l'obscurité en elle comme signe de l'éloignement de Dieu, devait venir au contact avec la Lumière, pour connaître aussi celle-ci. Mais il a mené contre le spirituel de la Lumière une lutte pour l'attirer en bas vers lui, et cela était une rébellion ouverte contre Dieu. Donc la substance animique originelle est devenue coupable. Et pour pouvoir devenir à nouveau libre de ce péché de rébellion contre Dieu, Il a dû créer tout, le Ciel et la Terre, tous les corps célestes, la Création entière. Et maintenant la substance animique originelle marche à travers cette Création toujours seulement à la rencontre de l'unique but qui est d'arriver près de Dieu, pour devenir lumineux, pour devenir ce qu’il a été autrefois, mais qui a été méprisé. La Création cache en elle de la substance animique originelle qui est encore plus ou moins loin de Dieu, mais toute la substance animique originelle est soustraite à l'influence de l'adversaire de Dieu, tant qu’elle parcourt le chemin à travers les Œuvres individuelles de la Création. Mais l'être ne peut pas être guidé systématiquement vers le Haut, parce qu'alors il serait seulement un être jugé, donc il arriverait sans volonté à son état de maturité, ce qui exclurait le degré de perfection. Par conséquent, sa volonté doit être mise à l'épreuve, elle doit se décider pour Dieu ou pour Son adversaire. Donc pendant un certain temps il doit lui être donné la libre volonté et il doit être concédé en même temps à l'adversaire de Dieu un accès pour influencer la substance animique originelle. Mais l'influence des êtres de Lumière est aussi admise de sorte que l'être puisse se décider vraiment librement pour Dieu ou bien pour Son adversaire. Et les deux développent maintenant leur activité et combattent pour influencer l'être qui a à soutenir en tant qu’homme sur la Terre cette épreuve de volonté. Avant l'Œuvre de Libération du Christ, l'influence et le pouvoir de l'adversaire était immense et la volonté, bien que libre, était extraordinairement affaiblie au travers justement de ce pouvoir de sa procréatrice. Et l'Amour de Dieu a eu de la Compassion, mais Dieu ne pouvait pas intervenir avec Sa Force, pour ne pas rendre impossible l’accès à la perfection de l'être. Donc Lui-Même devait venir en Aide aux êtres. Il devait entreprendre la lutte contre celui qui avait lié la volonté des hommes à travers son pouvoir en tant que Représentant de ces êtres asservis. Il devait mener la lutte contre lui, mais combattre avec des moyens qui, à eux seuls, pouvaient casser le pouvoir de l'adversaire. Il devait combattre avec les moyens de l'Amour, parce que contre ceux-ci l'adversaire était impuissant. Et par Amour pour les hommes, l'Homme Dieu Jésus S’est laissé clouer sur la Croix et avec cela il a vaincu la mort, c'est-à-dire la volonté liée et en même temps celle de celui qui avait lié la volonté. Dès lors la voie était libre pour tous ceux qui, comme Jésus, voulaient prendre cette voie, parce que ceux-ci doivent prendre aussi la voie de l'amour, mais aussi dans la foi dans le divin Rédempteur de l'humanité. L'homme qui est dans l'amour, pourra reconnaître et affirmer Jésus Christ comme Rédempteur, parce qu'il est dans une union étroite avec Lui, s'il est dans l'amour, s’il est actif affectueusement sur la Terre. Sur lui l'adversaire a peu d'influence et il ne peut pas lui enlever non plus la connaissance de la Divinité de Jésus. Par conséquent, Jésus Christ sera reconnu comme fils de Dieu et Rédempteur du monde par tous ceux qui, au travers d’actions faites dans l'amour, se sont détachés du pouvoir de l'adversaire de Dieu. Mais ceux qui Le refusent, sont encore sous son influence et donc ils ont encore leur volonté liée. Ils peuvent en être libérés seulement lorsque, s’ils sont trop faibles pour offrir librement résistance ou bien si au travers de leurs activités d'amour, ils demandent intimement les Grâces de l'Œuvre de Libération. La volonté de prendre la voie vers Dieu, leur procurera aussi la Force, parce que pour cela Jésus Christ a donné Sa Vie, pour que cette volonté soit fortifiée, pour que l'homme qui veut se libérer du pouvoir opposé, puisse le faire s’il se déclare pour Jésus Christ.

Amen

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original