1884 La vie intérieure - le développement vers le Haut - «l'amour»

1941/0/10: livre 28

L'homme se forme aussi à travers sa vie intérieure, c'est-à-dire s'il réfléchit sur lui-même et soumet ses actes et ses pensées à un sérieux examen, s'il cherche à vivre maintenant de sorte qu’il puisse exister devant lui-même, et à cela a pour conséquence un auto-ennoblissement. Donc, même cela signifie un progrès spirituel ou un développement vers le Haut de l'âme. Maintenant il est entièrement sans importance que l'homme se soumette à des formalités extérieures déterminées. Son attention doit seulement viser à vivre en étant complaisant à Dieu, donc tout ce qu’il dit, pense ou fait, doit correspondre aux Commandements divins. Dieu n’exige pas des hommes autre chose que de L'aimer et d’exprimer cet amour en faisant le bien au prochain et en vivant de sorte qu’en cela soit reconnaissable le désir pour Dieu. Chaque pensée tournée en haut témoigne de l'amour pour Dieu, parce que ce que l'homme désire, se lèvera toujours de nouveau comme pensée en lui. Si maintenant l'homme témoigne son amour pour Dieu à travers un désir toujours continu pour Lui, alors Dieu calmera aussi ce désir en pourvoyant aussi l'homme avec Son Amour, et maintenant l'homme ne peut pas être autrement que bon. Parce que l'Amour divin auquel lui-même aspire ardemment et intimement à travers son désir, l'enveloppe, et maintenant il ne peut plus agir dans le désamour. Mais l'homme doit se former dans l'amour, donc s'acquitter du premier et du plus grand Commandement, il doit donner l’amour et avec cela il reçoit de nouveau l’amour, donc lui-même doit devenir amour. Mais l'homme ne peut jamais arriver à la maturité animique s’il ne se conquiert pas l'Amour divin avec des Œuvres d'amour. L'Amour de Dieu peut seulement saisir l'homme si celui-ci est aussi actif dans l'amour. Chaque service d'amour, pour aussi petit qu’il soit, suppose une prédisposition d'esprit déterminée envers Dieu, l'homme doit vouloir le Bien, au moins en s’affirmant vers l'Être Qui est le Symbole du Bien, de la Perfection. Affirmer le Bien aura aussi pour conséquence d’aspirer au Bien, et l'éternelle Divinité s'approchera d’un tel homme et Se fera reconnaître. Et la juste prédisposition envers Dieu déterminera vite ses pensées et ses actes, c'est-à-dire le poussera à une activité d'amour, de sorte que Dieu puisse aussi tourner vers lui Son Amour, ce qui signifie que l'homme maintenant doit mûrir dans son âme, parce que l'Amour de Dieu l'assiste et ne le laisse maintenant plus tomber. Dieu exige de l'homme la preuve de son amour pour Lui, mais Il ne Lui suffit pas d’une affirmation ou d’une conduite fanatique. L'homme doit annoncer son amour pour Dieu au travers d’Œuvres d'amour, et comme maintenant il distribue au prochain, ainsi il lui sera distribué à lui, et pour ce qu’il fait au prochain par amour Dieu le récompensera mille fois. Le degré d'amour dans lequel sont exercées les Œuvres d'amour pour le prochain est toujours déterminant. Dans la même mesure l'Amour de Dieu prendra soin de l'homme, parce que vu que Dieu Lui-Même est l'Amour, Il doit Être présent dans chaque Œuvre d'amour. Par conséquent l'homme doit devenir amour, si toutes ses pensées et ses actes sont déterminés par l'amour pour Dieu et pour le prochain.

Amen

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original