1817 Pourquoi et quand est nécessaire le savoir sur le passé ?

1941/0/17: livre 27

Il n'est pas important comment les hommes se placent vis à vis d’un enseignement qui traite de la vie antérieure de l'âme, si sur la Terre ils mènent seulement un chemin de vie complaisant à Dieu. Le savoir sur le temps passé avant la vie terrestre n'est pas nécessaire à tout prix. Mais aux hommes qui vivent de façon irresponsable, qui ne pensent pas à leurs âmes et à l’Éternité et considèrent seulement la vie terrestre comme importante, il doit leur être mis devant les yeux les conséquences de leur chemin de vie et donc ils doivent savoir quel parcours indiciblement atroce et infiniment long l'âme a déjà traversé et quelles conséquences aura une vie terrestre mal utilisée. Aux hommes il doit être enlevé la réminiscence, mais il peut leur être transmis le savoir sur le temps qui a précédé leur incorporation en tant qu’homme, parce qu'ils sont libres de l'accepter ou non. L'homme mécréant peut de toute façon nier la Vérité de cela, et il ne s'en sentira pas influencé. Mais Dieu lui fait arriver de toute façon l'information, pour qu'il prenne en quelque sorte position, en affirmant ou en niant. Une incroyable indifférence prédomine chez les hommes, la vie est prise comme une spontanéité, mais l’homme ne pense pas qu’il ait une quelconque responsabilité pour le temps de sa vie terrestre, qu’il lui soit demandé une prestation, qu’il lui soit imposé une tâche qu’il doit accomplir. Et pour réveiller en lui ce sens de la responsabilité, il doit connaître sa vie antérieure autant que cela est possible sans contrainte pour sa foi. La pensée concernant celle-ci peut être un aiguillon pour une vie plus consciente, et donc Dieu transmet aux hommes ce savoir, qui maintenant peut être accueilli par les fils terrestres de bonne volonté, mais il n’est pas nécessaire de le porter auprès de tous les hommes qui s’efforcent de vivre en étant complaisant à Dieu sans ce savoir. Car donner aux hommes la réminiscence les chargerait outre mesure et les rendrait incapables d'affronter l'existence terrestre, parce que celle-ci ne serait plus vécu dans la libre volonté, l'homme se déciderait obligatoirement à vivre dans la Volonté de Dieu, pour autant qu’il lui soit possible d’observer rétrospectivement son long chemin de vie terrestre. Mais si l'homme s’efforce de mener une vie juste, il ne s'effrayera alors pas de ce savoir sur sa vie antérieure, cela augmentera en lui seulement la tendance à respecter les exigences de la vie et à se former selon la Volonté divine. Souvent l'homme se refuse à accepter quelque chose qui est pour lui entièrement méconnu comme Vérité, donc il doit lui en être en même temps transmis le motif et alors il lui apparaîtra compréhensible que cela doive être seulement un moyen auxiliaire pour reconduire des hommes guidés dans l'erreur sur la voie de la foi. Et du point de vue du monde, ce qui lui est enseigné sur la vie antérieure de l'âme lui sera acceptable. L'humanité qui est loin de Dieu a besoin de tels moyens, parce que Dieu connaît sa misère et donc l’amène à connaître un savoir qui est apte à suspendre la misère spirituelle. Mais la volonté de l'homme reste de toute façon libre. S'il refuse d'accepter ce savoir comme Vérité, il ne sera pas forcé, mais le temps avant l'incarnation en tant qu’homme ne pourra lui être rendu clair qu’au travers de tels Enseignements qui sont transmis aux hommes terrestres avec l'Assentiment divin.

Amen

Ce message n'est contenu dans aucun livret à thème.

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original