1798 L'heure de la mort

1941/01/31: livre 27

Pour beaucoup d'hommes l'instant de la mort est devenu l'objet d'une peur infranchissable, ils en ont la crainte et ils s'effrayent de toute pensée la concernant et cela est toujours un signe de manque de maturité de l'âme. Celle-ci perçoit inconsciemment son état imparfait et reconnaît la mort du corps comme la fin de sa course terrestre, elle perçoit instinctivement qu'elle n'a pas bien utilisé la vie terrestre et donc pour l'homme la pensée de la mort est quelque chose d’effrayant. L’incertitude de ce qu’il y a après la mort l’inquiète, il est plein de doutes sur la continuation de la vie, toutefois il n’est pas entièrement convaincu que la vie soit définitivement finie. Et justement c’est cette incertitude sur l’«après» qui rend l'homme soucieux à la dernière heure du décès de ce monde. Plus l'homme est mûr et moins il est affecté par la pensée de la mort, et cela a pour motif la connaissance que la vraie Vie commence seulement après la mort corporelle. Pouvoir quitter la vie terrestre le cœur léger est la condition préalable à l'entrée dans les sphères de Lumière, parce qu'alors l'homme n'est plus attaché au bien terrestre, il a dépassé la matière.

Tout ce que l'homme laisse en arrière sur la Terre est du bien terrestre, et celui-ci ne doit plus être désiré, on doit y renoncer avec joie. Tout ce que l'homme aime sur la Terre, doit pouvoir être laissé le cœur léger, alors son décès du monde est facile. Il ne doit rien exister auquel l'homme attache son cœur, autrement son détachement de la Terre sera toujours une lutte. Donc chaque désir ardent doit être dépassé déjà sur la Terre pour que la mort puisse arriver à l'homme à tout instant et qu’elle ne puisse jamais le surprendre. La volonté pour Dieu est en même temps déterminante pour la fin corporelle de l'homme, parce que celui qui désire Dieu est heureux lorsque sa vie terrestre est terminée. Spirituellement il est déjà dans ces sphères et a seulement encore la nostalgie de l'heure où il sera porté définitivement là où l'esprit désire aller, là où est sa vraie Patrie. Donc l'heure de la mort peut susciter chez certains crainte, peur et effroi, mais pour d'autre elle peut être l’octroi de ce dont l'homme a rêvé et a espéré déjà depuis longtemps. Pour celui-ci c’est l'heure de la libération de toute forme, ce qui signifie pour lui l'entrée dans le Royaume éternel, dans la gloire éternelle.

Ce que l'homme considère comme mort peut être pour lui l'entrée dans la Vie éternelle lorsqu’il a vécu consciemment sa vie terrestre c’est à dire avec Dieu et donc il est mûr pour la Vie dans l'Éternité. Mais pour d’autres le décès peut signifier réellement la mort, et alors l'âme perçoit cela et elle s'effraye de cette heure qui cependant arrive inévitablement lorsque le temps de la vie terrestre que Dieu a imposé à l'homme est passé. Et donc chaque homme doit penser à l’heure de sa mort et vivre consciemment sa vie terrestre, c'est-à-dire travailler sur son âme, pour qu'elle atteigne ce degré de maturité qui lui garantit un passage indolore de la Terre dans le Royaume éternel.

Amen

Ce message est inclus dans les livrets à thème suvant:

livret à thème Titre téléchargement
128 Nous sommes seulement des invités sur cette Terre  ePub PDF Kindle
156 Se revoir dans l’au-delà  ePub PDF Kindle


téléchargements

télécharger du livre au 27

 ePub
 Kindle
autres téléchargements

Ce message

écouter

 téléchargement MP3

imprimer l'image
manuscrit original