0968 La souffrance de Jésus sur la Croix – le Corps terrestre

17 juin 1939: livre 18

La souffrance de Jésus sur la Croix est pour les hommes un processus inexplicable et souvent un motif pour douter de la Divinité de Jésus. Le Seigneur a indiciblement souffert sur la Croix, parce que c’est Son Corps terrestre qui a pris sur lui tous les tourments de la mort sur la Croix et a supporté les incommensurables tourments de la mort. Comment pourrait-il en être autrement? Au moment de la mort l'Esprit de Dieu devait abandonner l’Enveloppe humaine, pour que la mesure de la souffrance du Fils de l'Homme soit pleine, et par conséquent Il n'a pas perçu le moindre soulagement à l'heure de la Mort, parce que seulement ainsi était accomplie l'Œuvre de Libération de l'humanité, qui consistait en ce qu’un Homme donne totalement Son Enveloppe corporelle sous les douleurs les plus terribles pour le péché de l'humanité. Un Homme dont le Cœur était rempli d'Amour, a pris sur Lui la mort la plus amère. Dieu était dans cet Homme dans toute la plénitude, de sorte que son Action sur la Terre était une Action divine, et Il lui revenait toute Puissance sur le Ciel et sur la Terre. Et malgré cela il a donné Son pauvre Corps à Ses ennemis qui voulaient le détruire. Il n'a pas utilisé Sa Force extraordinaire, même si Sa Pensée aurait pu détruire tout ce qui était contre Lui. Et Son Âme luttait avec lui dans sa peur de la mort et Il a prononcé ces Mots: «Mon Dieu, pourquoi M’as-Tu abandonné!....» C’était Son Âme qui était encore liée avec le Corps et qui criait dans la plus profonde misère vers l'Esprit du Père, parce qu’elle devait de nouveau sortir du Corps humain, si l'Œuvre de Libération devait être accomplie. Et Elle a vidé le Calice jusqu'à la dernière goutte. Aucun homme ne peut mesurer la Grandeur de ce Sacrifice, parce que Son Âme était entièrement innocente et pure. Celle-ci a souffert immensément du désamour de ceux qui L'avaient cloué sur la Croix, parce que Son Âme était pur Amour et donc Une avec Dieu, et cet Amour ne pouvait pas le retenir d’atteindre son but pour humanité. La Divinité s'est retirée, et il restait l'Homme avec toute la peur de l'Âme, et Il mourut dans toute la misère et les tourments la mort la plus douloureuse sur la Croix. Ce qui a souffert sur la Croix, c’était l'Enveloppe humaine, et c’est elle qui perçut les tourments surhumains. Mais l'Œuvre de Libération n'aurait pas pu être accomplie autrement, parce que l'Amour d'un Homme devait Être si grand, qu’il l'a porté Lui-même en Sacrifice pour toute humanité. Et Jésus était l'Être Dieu le plus pur, un Homme dont la Perfection était insurmontable, parce qu'il cachait totalement en Lui la Divinité. Et cet Être pur s'est donné aux mains du péché, il a laissé Son Corps aux domestiques de l'obscurité, et ceux-ci n'avaient pas de crainte de toucher l'Être le plus pur et de mettre fin à Sa Vie. Et sous d’indicibles douleurs Jésus dit les Mots: «Tout est accompli....» et Il rendit Son Esprit, c'est-à-dire que Son Âme S’est séparée du Corps qui a indiciblement souffert par Amour de l'humanité.

Amen

Traduit par: Jean-Marc Grillet

Ce message est contenu dans les livrets à thème suivants:
livret à thème Titre téléchargement
177 Juste Christianisme ePub   PDF   Kindle  

téléchargements

télécharger du livre au _book
 ePub  
 Kindle  
  autres téléchargements

Ce message

 téléchargement MP3  
imprimer l'image
 manuscrit original