Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/8671

8671 Seulement la libre volonté est coupable du malheur

1963/11/12: livre 91

Aucun être sur la Terre ne va se perdre éternellement, mais il peut être séparé de Moi pour des Éternités, donc se trouver sans Moi dans un état malheureux, et à vous les hommes il manque la compréhension pour le concept « d'Éternité ». Mais un jour vous reviendrez sûrement à Moi. Parce que Je ne serais pas un Dieu d'Amour si Je laissais même seulement un unique être à Mon adversaire, dont Je Suis le Seigneur et qui est aussi un être procédé de Moi, qui reviendra aussi à Moi. La présentation que font les hommes, en particulier dans certaines organisations ecclésiastiques, qu'un homme soit éternellement condamné, est erronée, parce que contraire à Mon Être, parce qu'alors vous vous imaginez un Dieu de vengeance, Vous Me mesurez avec une mesure humaine, et vous assignez à Mon adversaire trop de pouvoir, vous le considérez comme Mon adversaire d'égale valeur qui avec son pouvoir peut M’arracher totalement les âmes, alors que lui-même est justement Ma créature, que Moi, malgré sa très grande faute, Je ne le détruis pas, mais Je le soulève même à Moi de l'abîme. Vous vous faites donc un faux concept tant que vous ne Me reconnaissez pas encore de la manière juste, Vous ne Me porterez pas l'amour que Je désire ardemment de vous et qui vous unit de nouveau avec Moi. Je le répète toujours et toujours de nouveau que tout mal, tout malheur, toutes les douleurs et souffrances des hommes et même de chaque créature, vous ne devez pas Me les attribuer à Moi-Même, elles ne doivent pas être considérées comme une punition de Ma Part, mais vous-mêmes vous vous préparez tous les états à travers vos péchés que ce soit les péchés faits dans la vie terrestre ou bien la faute primordiale qui pèse sur chaque homme qui ne se laisse pas racheter à travers Jésus Christ. Tout ce que la création doit subir comme souffrance et misère, chaque malheur est causé par sa propre faute. Lui-même s'est mis dans cet état de souffrance à travers sa faute spirituelle ou présente, et aucun être ne peut M’en rendre responsable, parce que Je Suis l'Amour dans Mon Être d’Ur et Je Me donne du mal pour vous laisser arriver ce qui vous aide nouveau à sortir de l'état de misère que vous-mêmes vous avez créé. Vous déterminez donc vous-même le temps de votre malheur, parce que pour ce qui Me concerne, vous pouvez revenir à chaque instant à Moi, vous pouvez changer à chaque instant de sorte que vous soyez déchargés de tout malheur. Mais vous pouvez aussi prolonger votre état de souffrance et donc vous y arrêter pour l'Éternité si cela est votre volonté. Parce qu'il dépend de vous-mêmes, qui vous choisissez comme votre Seigneur/seigneur, celui qui vous rend malheureux, ou bien Moi, Qui voudrais vous rendre indiciblement heureux avec Mon Amour. Mais un jour vous reviendrez sûrement à Moi, car cela est motivé par Mon Amour, parce que l'Amour ne renonce à rien, l’Amour ne se repose pas tant qu’il ne s'est pas uni avec l'objet de Son Amour. Mais Ma Sagesse reconnaît aussi la voie pour atteindre ce retour à Moi, Ma Sagesse connaît les moyens justes et Mon Amour les emploie et un jour il pourra même enregistrer le juste succès. Vous les hommes pouvez maintenant bien faire la différence entre la Béatitude et le malheur, et vous pouvez sortir de l'état de malheur, mais tant que votre volonté qui est libre, ne tend pas à cela, vous devez porter votre sort ; mais vous ne pouvez jamais dire que J'ai émis sur vous ce sort, et donc vous seul pouvez vous en libérer. Parce qu’en tant que créatures autrefois divines vous possédez la libre volonté que Je vous laisse, Je l'ai seulement liée pour un certain temps pour votre utilité, pour que vous vous libériez des chaînes de l'adversaire, parce que de nouveau Je vous ai aidé à monter en haut de l'abîme, pour que maintenant vous puissiez de nouveau par vous-mêmes, dans la libre volonté, tendre au retour vers Moi, chose qui maintenant doit se passer au stade d’homme. Mais la manière dont vous utilisez maintenant cette possibilité, dépend de nouveau de vous, mais vous avez l'opportunité de mettre fin au temps du malheur, que vous pouvez appeler « l'Éternité ». Maintenant vous pouvez devenir libre des chaînes de l'adversaire, vous pouvez changer l'état de malheur avec celui d'une incommensurable Béatitude, qui cependant ne finira ensuite plus, qui durera dans l’éternité. Vous êtes donc vous-mêmes responsables pour le sort que vous supportez, vous-mêmes vous vous l’êtes créé, et vous pouvez le terminer en tendant au juste but, chose qui doit à nouveau être faite par votre libre volonté, parce qu'est nécessaire seulement votre volonté de recevoir la Force pour que vous changiez de nouveau votre être dans l'état primordial et alors vous pouvez même embrasser avec le regard dans une rétrospection, l’éternité durant laquelle vous avez été séparé de Moi, mais maintenant vous restez éternellement et intimement uni avec Moi.

Amen