Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/8667

8667 L’homme Jésus avait connaissance de Sa mission....

1963/11/08: livre 91

La voie terrestre de l’homme Jésus fut douloureuse outre mesure.... Son âme pure se trouvait dans une sphère impure et ténébreuse, et elle ressentait cette sphère comme un tourment, donc pendant Son enfance, Jésus n’a jamais pu être gai, bien qu’Il ne fût pas encore conscient de la mission que l’âme s’était elle-même offerte à remplir.... Parfois en effet la lumière qui était l’essence propre de Son âme faisait irruption, alors Mon esprit s’exprimait à travers Lui, de façon que déjà dans Son enfance, Il a opéré des miracles ne pouvant être accomplis que par un être très pur de la lumière rempli de force et de lumière.... Mais cela ne s’est produit que quelques fois pour que Son entourage croie en Sa mission....

Et dès que le garçon Jésus revenait à Sa condition humaine et naturelle, ces expressions extraordinaires de force L’inquiétait, mais elles Le poussèrent aussi à Se relier à Moi d’une façon de plus en plus intense, à Moi Son Dieu et Père d’éternité à Qui appartenait Son amour entier, l’enchaînant donc de plus en plus à Moi, de sorte que Mon amour L’emplissait toujours plus jusqu’au moment où, éclairé par la lumière d’amour la plus éclatante, Il reconnut ce qu’était Sa tâche.... Il reconnut qu’Il devait racheter Ses frères déchus, il eut conscience de l’œuvre entière de rédemption, et Il vit devant Lui l’atroce chemin de la croix qu’Il devait parcourir s’Il le voulait.... Tous les détails de la voie de Ses souffrances Lui furent montrés, et cette connaissance assombrissait Son âme et lui inspirait de la frayeur, et seul l’amour ardent pour les infortunées créatures L’aidait à s’en délivrer toujours de nouveau.... Mais Il dut surmonter tout Seul tous ces obstacles pour prendre finalement la résolution de S’engager de Son propre gré sur le chemin de la croix ; il fallait qu’Il fût prêt à prendre sur Ses épaules la dette des péchés de l’humanité entière en accomplissant une œuvre de réparation si atroce qu’elle dépasse toute imagination humaine. Car Jésus n’avait pas été destiné à ce sacrifice de la croix par Ma volonté, mais Son âme S’était offerte de Son propre gré pour Me ramener les enfants perdus. A cette fin, Elle faisait le chemin terrestre en homme, c’était donc en homme qu’il Lui fallait maintenant surmonter tous les obstacles, étant donné que maintenant, ce fut de nouveau par libre arbitre qu’il fallait s’y résoudre, car jamais Je n’aurais destiné un homme à un tel sacrifice d’expiation contre son gré; car ce n’était qu’un sacrifice porté par l’amour qui pouvait annuler la dette originelle des êtres déchus. Et le sacrifice ne consistait pas simplement en l’acte de crucifixion et en les journées d’amères souffrances et d’humiliations corporelles apportées à l’homme Jésus par les vassaux de Mon adversaire; ce fut Sa vie terrestre entière qui fut un chemin de croix puisque Son âme a souffert d’une manière indescriptible, ayant descendu du royaume de la lumière au royaume des ténèbres.

Et très tôt Jésus sut ce qui était le motif et le but de Sa descente à la terre, ce savoir accablait démesurément « l’homme Jésus », de sorte qu’Il a bien parcouru le chemin en homme sur terre, mais les joies du monde terrestre lui étaient refusées, joies dont tout autre homme avait droit de jouir impunément en se délectant de sa vie terrestre.... Car Sa vie était continuellement assombrie par les évènements à venir.... qui, comme il n’était qu’un homme, L’angoissaient tout le temps…. et ne Lui permettaient jamais de se sentir heureux.... Il ne trouvait le repos et la force qu’en prenant refuge auprès de Moi ; et par la suite, aussi, Sa volonté de sacrifice s’est renforcée par Son amour qui allait continuellement en s’augmentant, et consciemment, Il a supporté le lourd fardeau de Sa vie terrestre et Il s’efforçait de n’agir toujours que selon Ma volonté et de servir son prochain.... Et Sa force le mettant à même d’opérer des miracles pour aider le prochain qui avait besoin de Son assistance s’en accroissait. Mais avant l’œuvre de rédemption proprement dite, Sa mission consistait à annoncer l’évangile aux hommes, à leur annoncer Ma volonté, à les exhorter et les stimuler à une bonne conduite de leur vie dans l’amour.... Il apportait aux hommes la vérité qui n’avait plus été reconnue et acceptée depuis longtemps et qu’il fallait amener aux hommes en toute pureté de nouveau pour les inciter à mener une bonne vie afin de permettre aux hommes s’adonnant à une vie d’amour de reconnaître clairement et d’accepter Son œuvre de rédemption.

Il a parcouru le chemin où devaient s’engager tous ceux qui voulaient retourner au royaume de la lumière, auprès de Moi, mais ils le pourraient seulement une fois que Jésus aurait annulé la dette originelle par Sa mort à la croix. Cette œuvre de miséricorde par Jésus fut d’une portée si énorme que vous ne pourriez recevoir assez d’élucidations là-dessus. Et toujours de nouveau, le savoir sur ces choses vous est amené d’une façon véridique. Car Je veux éviter que vous ne voyiez en Jésus rien que l’homme dont la vie a été terminé prématurément par son prochain, mais vous devez reconnaître Sa grande mission ; car l’œuvre de rédemption de Jésus est d’une telle importance pour vous autres hommes qu’il faut absolument que vous l’acceptiez si jamais vous désirez échapper au royaume des ténèbres et être admis au royaume de la lumière. Et vous ne l’accepterez que lorsque vous en serez instruits d’une manière parfaitement véridique, ce qui sera assuré toujours de nouveau par Mon esprit qui Seul vous introduira dans la vérité entière....

Amen