Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/8497

8497 Le savoir mort - l'esprit réveillé

1963/05/15: livre 89

C’est l'esprit qui vivifie. Vous pouvez employer beaucoup de mots que votre entendement forme et malgré cela ils peuvent être et rester des mots morts tant que l’esprit en vous n'est pas réveillé et leur donne la vraie vie. Comprenez que si vous laissez prédominer votre entendement, si vous cherchez à sonder tout avec l’entendement, vous perdez la chose la plus importante, c’est de réveiller d'abord l'esprit en vous, qui ensuite mènera bien toutes vos pensées et activité intellectuelle pour que vous arriviez à la juste compréhension de ce qui vous serait resté incompréhensible sans cette aide spirituelle. L'esprit est toutefois la Partie divine, il somnole certes en vous, mais il peut se développer seulement lorsque vous-mêmes vous vous bougez dans l'Ordre divin, c'est-à-dire que vous vous appropriez le principe de l'amour. Donc, la juste activité intellectuelle selon la Vérité dépend de votre constitution intérieure, de votre prédisposition envers l'amour. Vous ne pourrez pas nier cette donnée de fait, que toujours seulement une vie d'amour garantit une juste pensée, que seulement une vie d'amour rend vivant les mots que vous prononcez, pour qu’ils ne soient ensuite pas seulement une simple formalité, mais soient évalués comme propriété spirituelle importante, étant supposé qu'il ne s’agit pas d'affaires purement mondaine, mais d'éclaircissements qui tendent dans le domaine spirituel. Parce que même lorsqu’un homme fait de ce domaine le contenu de ses discours, il ne pourra pas donner beaucoup au prochain tant que lui-même est encore d'esprit non-réveillé, parce qu'alors tous ses mots sont vides et morts, parce que c’est seulement l'esprit qui les rend vivants. Et à nouveau il sera mené des discours plus profonds sur le savoir spirituel seulement là où l'amour est indiscutable, parce que des hommes sans amour ne choisissent pas pour leurs discours un tel contenu, vu que ceux-ci sont seulement pleins du monde et donc d’eux il ne peut être attendu aucun savoir vivant. Ou bien des discours sont seulement tenus pour des raisons professionnelles et alors ils restent toujours seulement des mots morts sans esprit et sans vie. Il est difficile d’arriver de ce niveau au niveau purement spirituel, mais cela n'est pas impossible. Celui qui est encore trop attaché au monde peut aussi être guidé au travers des coups du destin de genre les plus différents ou bien à travers d’autres vicissitudes et d'entrer en soi et de réfléchir sérieusement. Alors il peut déjà écouter la voix de la conscience, la voix de l'esprit en lui, et maintenant réfléchir plus sérieusement. Et si son cœur n'est pas entièrement endurci, il commence aussi à devenir actif affectueusement et alors il pénètre toujours plus profondément et le savoir que d'abord il avait accueilli intellectuellement, devient vivant en lui, chose que seulement l'amour peut procurer. Tant que maintenant le Livre des livres qui contient la Sagesse divine, est lu seulement avec l'entendement et que le cœur n’y participe pas encore, il restera toujours seulement un savoir mort, parce que si d'abord l'amour ne réveille pas son esprit, il lit seulement la lettre et il ne comprend pas son sens spirituel. Et de tels enseignants ne sont pas en mesure d'instruire leur prochain, parce qu'ils ne peuvent alors pas parler d’une manière vivante, ils donnent au-delà seulement le savoir mémorisé sans sens ni vie. Et à nouveau l'état du prochain est déterminant, jusqu'où le savoir lui est compréhensible, jusqu'où il est intéressé par les Commandements de l'amour. Il arrivera à la compréhension, lorsque son esprit peut l’instruire, parce qu'il vit l'amour jusqu'au bout. Alors la Parole peut lui être offerte même si c’est encore de manière incompréhensible, car pour lui tout est clair et limpide, parce qu'il est guidé de l'intérieur, et qu’en lui œuvre l'amour. Et seulement des hommes qui en eux se sont préparés de sorte qu’en eux puisse agir l'esprit de Dieu devraient exécuter un service d'enseignement et ceux-ci sont aussi ensuite appelés à être actifs comme domestiques de Dieu. Mais celui qui s'appelle lui-même sans être d'esprit réveillé, ne sera pas capable pour le travail dans la Vigne du Seigneur, parce qu'alors il est actif seulement de façon mondaine, et lorsqu’il met à sa profession un manteau spirituel il reste un domestique du monde, parce qu'il n'est pas en mesure de guider des hommes là où est le vrai but, parce que ses sermons sont morts et ils n'aident personne à la vie, parce que l'homme doit arriver à la vie de l'intérieur et cela est possible seulement à travers une vie d'amour, à travers l’étincelle spirituelle dans l'homme qui entre en liaison avec l'Esprit du Père de Éternité et alors il est aussi possible un mûrissement de l'âme dans la vie terrestre, parce que l'esprit de Dieu parle à l'âme, pas à l'entendement. Mais celui-ci acceptera ensuite tout ce que transmet l'esprit de Dieu à l'âme.

Amen