Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/8490

8490 Dépasser le monde

1963/05/07: livre 89

Celui qui aime le monde, appartient encore à Mon adversaire, parce que le monde terrestre est son royaume où il règne et gouverne. Toutes les pensées de désir qui sont tournées vers les biens du monde, vous sont inspirées par lui, et donc vous accepterez difficilement l'apport de pensées des êtres de Lumière qui cherchent à vous orienter sur des choses spirituelles et qui voudraient vous pousser à vous détourner des biens de ce monde pour dépasser la matière, parce que vous devez en être libéré, vous devez quitter la Terre en étant spiritualisé, parce que cela est votre but. Mon Aide pour vous consiste maintenant dans le fait que Je vous mets toujours de nouveau devant les yeux la caducité des biens terrestres ; que Je vous enlève aussi souvent ce à quoi votre cœur est particulièrement attaché, non pas pour vous infliger avec cela une souffrance, mais avec une telle séparation vous devez arriver à la juste connaissance : que tout passe, que rien de matériel n’a de valeur pour l'Éternité. Seulement lorsque vous apprenez à reconnaître la valeur ou la non-valeur des biens terrestres, vous détachez votre cœur et aspirez au bien le plus précieux qui vous reste et que vous pouvez emporter avec vous dans le Règne de l'au-delà. Mais une chose vous manque car vous pensez d’une manière purement terrestre. Et cette chose est la foi dans la continuation de la vie après la mort du corps. Seulement votre corps terrestre peut mourir, justement parce qu'il est matière, mais ce qui vivifie le corps, l'âme, ne peut pas mourir, elle peut seulement abandonner votre enveloppe matérielle, et alors elle peut être constituée d’une manière pitoyable ou bien aussi riche lorsqu’elle entre dans le Règne de l'au-delà. Et vous avez vous-mêmes préparé un tel sort à votre âme pendant la vie terrestre. Votre prédisposition purement terrestre met l'âme dans un état extrêmement pauvre, qu’un jour elle percevra amèrement et elle se rappellera avec repentir du temps terrestre non utilisé, dès qu'elle aura une petite lueur de connaissance. Mais à l'inverse vous pouvez aussi dans la vie terrestre ramasser pour l'âme des richesses, lorsque vous apprenez à dépasser la matière terrestre et récompensez spirituellement l'âme lorsque vous orientez vos pensées vers le Règne spirituel qui est votre vraie Patrie. Et croyez-le, vous laisserez légers et joyeux cette Terre, lorsque sera venue l'heure de vous en séparer ; la matière ne vous retiendra pas, et vous vous détachez volontiers de tout ce qui appartient à la Terre. Et vu qu’ensuite une vie beaucoup plus belle vous attend, Je cherche toujours à vous faire devenir vainqueurs du monde terrestre et de ses biens, à vous aider à reconnaître son inutilité et à vous libérer de choses auxquelles votre cœur s’attache et qui peuvent de toute façon signifier un danger pour vous, parce que vous oubliez vos tendances spirituelles, et payez encore à Mon adversaire l’hommage qu'il exige de vous. La vie terrestre est brève, mais toute l'Éternité est devant vous, et vous pouvez vous jouer facilement d’une merveilleuse Vie dans l'Éternité pour ce bref temps de vie terrestre parce que vous méconnaissez les biens terrestres et leur attribuez une valeur qu’ils ne possèdent pas. Et ainsi vous avez une explication du pourquoi parfois le destin vous frappe durement, en vous enlevant quelque chose que vous avez appris à aimer, que ce soient des personnes ou des biens terrestres, parce que Je voudrais tourner vos pensées seulement vers des choses spirituelles qui vous récompenseront mille fois pour les pertes terrestres et pour la souffrance des maladies terrestre de toutes sortes. Tout est pour vous une bénédiction si cela est en mesure de libérer vos sens de la possession mondaine, et Je récompense chaque renoncement volontaire vraiment richement avec du bien spirituel, et un jour vous Me serez très reconnaissants de vous avoir aidé à vous libérer des désirs et envies matériels et une fois libéré de ceux-ci vous pourrez entrer légers dans le Règne spirituel. Tout ce qui appartient au monde est encore un empêchement sur la voie vers Moi, donc de tels empêchements vous devez les dépasser et ôter tout désir pour pouvoir entrer libres et légers dans votre vraie Patrie, pour pouvoir être éternellement bienheureux, comme cela est votre destination.

Amen