Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/6338

6338 La constante Préoccupation de Dieu pour l'homme

1955/08/22: livre 68

Combien de fois Je viens près de vous les hommes, combien de fois Je vous parle, combien de fois Je vous arrache d'un danger et Je vous offre Ma Conduite sur votre chemin de vie. Mais rares sont les fois où vous Me reconnaissez. Vous considérez Ma Conduite évidente comme un hasard, et Mon Discours ricoche à vos oreilles, vous n'êtes pas en mesure de Me reconnaître Moi-Même, parce que vos yeux sont tournés vers le monde, plutôt que vers Moi. Mais Ma Préoccupation vous poursuit. Et même si vous vous trouvez au milieu des affaires du monde, Je ne délaisse pas votre côté, en attendant toujours seulement l'instant où vous M’apercevrez, où vous vous mettrez librement sous Ma Protection, où vous percevrez votre misère au milieu de la joie du monde et où vous regarderez maintenant autour de vous pour voir Celui Qui vous suit et Qui peut vous aider. Je ne cesse pas de Me révéler aux hommes. Même lorsque le succès est très petit, lorsqu’il est à peine perceptible, Je M’occupe de la moindre volonté de s'approcher de Moi, et alors Je ne le laisserai jamais plus. Mon Amour Me pousse à ne pas renoncer à vous, même lorsque vous marchez à travers la vie terrestre dans la plus grande indifférence et ne cherchez aucun lien avec Moi. Mais Je ne force pas votre volonté à M'appartenir et donc Mes Paroles sont seulement douces et discrètes, de sorte qu’il soit facile que vous ne puissiez pas les entendre, si vous ne vous vous occupez pas de Moi. Elles ne résonnent pas aussi fortes que la voix du monde qui trouve votre totale attention. Et vu que votre volonté même doit se tourner vers Moi, Je ne Me manifeste jamais d’une manière éclatante, mais Je ne vous fais pas manquer de petites touches, Je vous pousse doucement sur les chemins pour que vous regardiez autour de vous les solitaires et les faibles pour les Aider, pour pouvoir alors Me manifester et pour vous offrir Mon Aide. Je n'omets aucun de vous les hommes tant qu’il ne M’a pas trouvé et reconnu, et vu qu’il ne reste plus beaucoup de temps jusqu'à la fin, les hommes doivent parcourir des chemins plus courts, et ceux-ci sont beaucoup plus difficiles et fatigants à parcourir, parce que Je veux qu'ils aient besoin et demande Ma Conduite. Les coups du destin augmenteront, les hommes devront passer au travers de beaucoup de besoins et de misères, parce qu'ils sont plus que jamais loin de Moi, même lorsque Je les poursuis pas après pas. Je ne renonce pas à eux jusqu'à la fin de leur vie, et Mes coups seront toujours plus véhéments pour les effrayer de leur indifférence, mais comment ils réagissent, Je ne le décide pas, or de la façon dont ils réagissent dépend leur destin futur dans le Règne spirituel. Parce que leur volonté est et reste libre, et même Mon très grand Amour ne détermine pas une volonté qui se décide pour la mort, alors qu’elle pouvait se conquérir une Vie éternelle.

Amen