Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/5123

5123 L'éloignement de Dieu, un état malheureux –Aucune séparation

1951/05/03: livre 57

Vous pouvez certes vous rebeller contre Moi, mais vous ne pouvez pas vous séparer de Moi, parce que vous êtes Ma Part qui ne peut jamais aller se perdre. Mais vous percevez l'éloignement de Moi comme une séparation et donc vous croyez pouvoir vous détacher de Moi, mais les chaînes qui nous lient sont indestructibles, elles sont seulement plus longues ou plus courtes, mais elles nous tiennent immanquablement ensemble. Chaque résistance augmente la distance de Moi, et chaque parole d'amour est un rapprochement de Moi et elle nous unit. Si vous vous éloignez de Moi au travers de votre rébellion contre Moi, alors Mon adversaire s’insère et se met entre Moi et vous, donc vous ne Me reconnaissez plus et alors vous êtes soumis à sa volonté parce qu'il vous attire avec ce que vous-mêmes désirez, avec des biens terrestres qui font pâlir toujours davantage Mon Image. Malgré cela vous M'appartenez et restez en Ma Possession, parce que Je ne renonce pas à Mon droit sur vous. Mais Mon adversaire et aussi vous-mêmes, croient pouvoir échapper à Ma Domination, mais vous vous éloignez alors toujours davantage de Moi et vous vous trouvez ensuite dans un état malheureux. Parce que l'éloignement de Moi signifie une totale absence de Force et de Lumière, il signifie la mort de l'âme, il signifie un état dans l'obscurité qui reste aussi toujours un état de non-béatitude. Mais vous ne connaissez pas l'état de béatitude – et pour cela vous n’y tendez pas, mais vous vous contentez du bonheur terrestre que Mon adversaire vous prépare plus vous vous éloignez de Moi. Vous ne connaissez pas la vraie Vie, la Vie de l'Esprit, qui est faite de Lumière et de Force en abondance. Vous ne connaissez pas les facultés divines que vous-mêmes pouvez posséder, si vous vous trouvez de nouveau en union avec Moi. Mais Je vous aime depuis le début, et Mon Amour pour vous ne diminue pas – il veut donner et rendre heureux – mais vous mener aussi à la connaissance de ce que vous étiez, de ce que vous êtes et que vous devez de nouveau devenir, pour être éternellement bienheureux. Mais vous êtes libres si vous vous laissez instruire par Moi, parce que Je ne force aucun être à accepter de Ma Main ce qui rend indiciblement bienheureux. Il doit se décider librement s'il veut M’écouter ou bien être soumis à l'influence de Mon adversaire. Mais vu que Mon Amour pour Mes créatures ne finit jamais, J’aspire éternellement à votre amour et Je ferai tout ce qui peut vous aider à la béatitude du bonheur ; Je M’approcherai toujours de nouveau de vous et Je vous présenterai Mon Amour et cela jusqu’à ce qu’il vous touche d’une manière agréable et vous fasse vous tournez vers Moi pour pouvoir recevoir toujours plus d’Amour, jusqu'à ce qu’aussi vous ressentiez l’amour pour Moi et que vous vous retiriez de Mon adversaire dans la libre volonté et tendiez vers Moi. Alors Ma et votre béatitude seront illimitées, il n'y aura alors pas plus de distance entre nous. Alors le ruban de l'Amour nous liera ensemble solidement et il n'y aura plus de séparation dans l’éternité. Parce que celui qui M’a trouvé une fois dans la libre volonté, Je ne l’abandonne plus dans l’éternité. Je ne le laisserai plus tomber – et l'adversaire aura perdu tout pouvoir, il est et restera ensuite Mien pour toute l'Éternité.

Amen