Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/3333

3333 La spiritualisation des substances du corps

1944/11/17: livre 43

Le corps doit aider l'âme à la maturité spirituelle en renonçant à lui-même, en supprimant toute avidité et en faisant valoir seulement le désir de l'âme qui veut se donner entièrement à l'esprit en lui, si le corps la laisse libre, s’il abandonne ses désirs et ses exigences. Plus le corps s'unit au désir de l'âme, plus la forme extérieure matérielle de l'âme est spiritualisée, et celle-ci n’aura plus à parcourir une voie terrestre aussi longue, tandis que par contre un corps totalement pourvu matériellement, a encore besoin après la mort corporelle de beaucoup de temps avant que son désir ardent soit vaincu. Les substances spirituelles des formes extérieures de cette âme sont devenues plus fines, elles ne sont plus des substances grossières, bien qu’elles soient encore de la matière terrestre. L'âme les attire avec elle dans le royaume de l'esprit auquel elle concède tout pouvoir sur elle, et le corps la suit volontairement, il prête renoncement à tout ce qui lui semblait désirable, il est totalement sans résistance et donc il n’est plus tourné vers le monde. Et un homme mûrira plus vite lorsque le corps et l'âme se sont soumis à l'esprit. Maintenant celui-ci les gouverne dans l'amour et dans la sagesse, il exécute ce que désire l'âme et le corps et cela contribue au progrès spirituel, parce que l'âme pourra entendre la voix de l'esprit, parce que le corps est en même temps prêt en tenant à distance de l'âme tout dérangement, en se mettant lui-même dans la condition où la voix de l'esprit peut se manifester, parce que le corps doit totalement se détacher du monde, il doit fermer son oreille corporelle et laisser l'âme écouter, pour que celle-ci le lui transmette ensuite. Moins l'âme est entravée par le corps, plus la voix de l'esprit résonne de façon audible. Mais alors le corps en retire un grand succès. Il dépasse beaucoup plus facilement la matière, il est d’une certaine manière fortifiée à travers la Nourriture que l'âme reçoit, il se spiritualise toujours davantage et l'âme à son décès du monde prend en elle les substances spirituelles du corps. Les parties terrestres matérielles constituantes du corps ne doivent pas passer à travers un aussi long processus de mûrissement, parfois elles sont même admises à la formation d'une nouvelle âme d'homme, lorsqu’elles peuvent être totalement spiritualisées. Là où l'âme et le corps poussent à la rencontre de l'esprit, là une telle spiritualisation est garantie, même si l'Ordre éternel de Dieu est observé dans le développement vers le Haut de l'esprit. Mais le parcours de développement vers le Haut peut être considérablement abrégé, lorsque la résistance du spirituel est cassée, c'est-à-dire lorsque le spirituel renonce à toute résistance, ce qui est toujours le cas, lorsque le corps se détache de tout ce à quoi il aspire, lorsqu’il facilite à l'âme la tendance spirituelle en s'unissant avec elle et en cherchant à casser chaque chaîne terrestre à travers un renoncement conscient et une soumission à l'esprit en lui, car maintenant il attire à lui l’âme et le corps, et la conséquence est un rapide développement vers le Haut des deux.

Amen