Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/3280

3280 Reconnaître le péché – l'activation de la volonté

1944/10/06: livre 43

C’est la volonté qui a engendré le péché et donc la volonté doit aussi être prête à l’en libérer. Ainsi l'homme doit d'abord arriver à reconnaitre qu’il a péché avant que puisse être entreprise l'œuvre de purification du péché. Il doit se rendre compte de sa faute, avant d’avoir envie de l’éteindre et donc il ne peut y avoir aucun pardon du péché tant que l'homme n'a pas reconnu son état coupable, parce que le pécheur continue à pécher tant qu’il lui manque cette connaissance. Mais l'homme peut arriver à reconnaître le péché seulement si l'amour pour Dieu et pour le prochain contre lequel il a péché deviennent actifs en lui, parce que seulement cela le porte à prendre conscience de l'injustice, et cela seulement lorsque son cœur est capable de comprendre qu'il a enfreint l'amour, qu’il est devenu pécheur. Selon la profondeur de son amour il cherche à se libérer de ce péché. Alors sa volonté sera active comme elle était active avant de commettre le péché. Si l'homme n'a pas d'abord conquis cette connaissance, alors il continue aussi à pécher, il laissera devenir active sa volonté d’une manière contraire à Dieu et il ne peut alors pas être libéré de sa faute, parce que cela demande aussi la volonté de l'homme. Ainsi il est compréhensible qu’une Libération au travers de Jésus Christ suppose toujours la volonté de l'homme de se laisser racheter, autrement dans le monde entier il n'existerait plus aucun péché et le pouvoir de Satan aurait été cassé pour l’éternité. Jésus Christ a certes vaincu la mort et le pouvoir de Son adversaire, Il a fait parvenir Sa Volonté d’Homme à la plus forte Vigueur et cela grâce à Son Amour et Il a accompli l'Œuvre de Libération, mais en laissant toujours aux hommes la libre volonté de reconnaître Son Œuvre et de Le suivre, donc de laisser devenir active leur volonté pour la Libération. Il n'exclut aucun homme des Bénédictions et des Grâces de l'Œuvre de Libération, mais aucun homme n'est racheté par contrainte, il doit lui-même reconnaître qu'il est pécheur et dans cette connaissance s'approcher de Lui, du divin Rédempteur et Lui demander Pardon de sa faute. Alors l'Acte le plus insaisissable se déroule, Dieu lui remet sa faute, Il la lui pardonne parce que Jésus Christ a versé Son Sang pour Son prochain et pour ses péchés. Dieu a accepté le Sacrifice d'un Homme affectueux et d’innombrables hommes peuvent passer sans punition, si dans la connaissance de leur faute ils s'en repentissent et en demandent Pardon au Nom de Jésus Christ. Les hommes ne saisissent pas la grandeur de la faute du péché des hommes vis-à-vis de Dieu, ils ne saisissent pas qu’ils ne pourraient jamais expier sur la Terre leur faute et même dans l'au-delà ils devraient y passer l’Éternité jusqu'à la dernière extinction de leur faute, si Jésus Christ ne s'était pas attendri et ne les avait pas rachetés de l'indicible lourde souffrance sur la Terre et dans l'au-delà à travers Son Sang, à travers le Sacrifice de Son Amour qui brûlait en Lui, et cela en a fait le Sauveur de l'humanité entière. Mais un homme qui ne se tourne pas vers Lui dans la libre volonté en reconnaissant sa faute et en demandant Pardon, donc un homme qui ne Le reconnaît pas, ne peut pas prétendre à la Libération, parce que cela est la condition pour que la libre volonté de l'homme soit respectée et même dans l’éternité celle-ci ne sera pas effleurée par Dieu parce que l'homme est libre et doit décider librement vers qui il veut se tourner – vers Dieu ou bien vers Son adversaire.

Amen