Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1952

1952 La transmission du patrimoine dans le Règne spirituel

1941/06/14: livre 28

S'élever dans les Régions spirituelles est possible à tout homme lorsque sa volonté y tend. Il n’y réussira pas facilement au début, et une certaine pratique est toujours nécessaire afin que soit mise à l'épreuve la persévérance et la patience de l'individu. Mais s’il tient bon, pour celui-ci il n'existe pas d’obstacle, et le Règne spirituel s'ouvre de toute façon. Et s'il a fait une fois ce vol, alors il est inévitablement attiré de nouveau là, parce que l’étincelle spirituelle en lui le pousse constamment à l'unification avec le spirituel hors de la Terre et parce que là est sa vraie Patrie. Dans ces Régions il n'y a rien de matériel. Ce qui est terrestre, reste en arrière, ainsi il reçoit seulement du patrimoine spirituel, mais le fait que ce dernier puisse être porté sur la Terre est une grande Grâce de Dieu, que seulement peu d'hommes peuvent mesurer. L'esprit revient de ces Régions avec une très riche Bénédiction, il revient avec un Trésor qui peut être transmis à d’autres hommes. Il faut seulement une certaine bonne volonté pour que ceux-ci puissent participer au patrimoine spirituel d'en haut. Le patrimoine spirituel veut être reçu spirituellement, et tant que l'homme ne peut se décider de se séparer de la Terre et de ses biens, tant qu’il ne peut pas s’en détacher totalement, une transmission de ce patrimoine depuis ces Régions est impossible. Le prochain peut certes le recevoir sans préparation particulière, mais il devient efficace seulement lorsqu’auparavant il tend vers la séparation du terrestre, autrement il est compris seulement avec l'oreille et reste sans effet et sans signification pour l'âme de l'homme. Lorsque du patrimoine spirituel est guidé sur la Terre, un état de total détachement du spirituel du corps doit avoir précédé, l'esprit doit pouvoir s'élever sans obstacles vers le Haut et laisser en arrière tout le terrestre. Maintenant il pourra accueillir en lui toutes les impressions du Règne spirituel et donc revenir sur la Terre avec d’abondants Trésors. Mais jusqu'où il peut rendre compréhensible à l'âme ce qu’il a accueilli dépend de la volonté de l'homme et du travail sur son âme. Celle-ci doit être formée de manière à être réceptive pour les Sagesses que l'esprit en elle voudrait lui transmettre depuis ce Règne. La réceptivité est de nouveau une Grâce de Dieu que l'homme doit demander, et à laquelle il doit aspirer en demandant la Force divine et en vivant de son coté sa vie conformément à la volonté de Dieu, pour qu’Il puisse lui envoyer la Force. Donc le Don de pouvoir recevoir le patrimoine spirituel, n'arrivera pas à l'homme arbitrairement, mais celui-ci doit s'en être rendu digne consciemment ou inconsciemment en s'acquittant de la Volonté de Dieu et devenir réceptif pour la Richesse spirituelle. La volonté de devenir réceptif et digne est déjà un pas significatif vers le Haut, parce qu'alors l'homme demande aussi la Force de Dieu pour cela, et maintenant il peut être saisi par la Grâce divine. Il réussira facilement à envoyer son esprit dans ces Régions, et l'âme sera ainsi toujours plus en mesure de pouvoir accueillir ce qui est transmis à l'esprit, de sorte que l'homme puisse se rendre compte de ce que l'esprit a contemplé. Ceci est un processus qui est de la plus grande importance pour le développement vers le Haut de l'âme, qui est une incommensurable Grâce de Dieu et a par conséquent une incommensurable Bénédiction pour tous les hommes qui tendent vers le Haut, c'est-à-dire qui ont la volonté d'arriver à Dieu.

Amen