Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1912

1912 Le concept d'Éternité

1941/05/11: livre 28

On doit considérer comme abstrait le concept d'Éternité lorsqu’on veut l’employer à propos de n'importe quelle Œuvre de Création terrestres. Il n'existe rien dans le monde, qui soit visible à l'œil humain, et où l’on puisse employer le concept d'«éternel». Une Œuvre de Création peut avoir une durée de temps infiniment longue d’existence, mais elle aura de toute façon une fin, c'est-à-dire qu’elle deviendra invisible à l'œil humain. On peut certes employer l'expression de «temps éternels», mais jamais le mot «Éternité». Parce que sous le mot éternité il faut entendre ce qui ne finit jamais et reste toujours existant puisque c’est impérissable. Tout ce qui est visible est périssable et doit même l’être, parce que cela devient visible seulement lorsque du spirituel y a pris demeure, mais au spirituel il est imposé un temps déterminé pour le mûrissement, et donc il doit un jour abandonner l'Œuvre de Création pour ensuite n’être plus visible. Les durées de temps de toutes les Créations visibles sont limitées, donc elles doivent avoir une fin, par conséquent le concept d’Éternité s'étend seulement sur ce qui n'est pas visible, donc au Règne spirituel, Celui-ci est sans début et sans fin. Il ne finira jamais d'exister, même si des temps infinis se passent, parce que le spirituel est impérissable. Donc tout ce qui est visible doit disparaître dans l'Éternité, le visible matériel ne se trouve pas dans le Règne spirituel, c'est-à-dire pas dans l'Éternité. Même les êtres imparfaits reconnaîtront très vite, que ce qu'ils croyaient voir, n'est pas une pure réalité, et il ne se passe pas un temps très long avant qu'ils reconnaissent leurs points de vue erronés comme quoi tout le matériel leur est présenté comme des images de dupe, et celles-ci disparaissent comme de la vapeur devant les yeux de celui qui les a désirées. Seulement alors à de telles âmes le concept d'Éternité devient pour elles saisissable. Seulement alors il devient clair pour l'être que le concept d’éternité dépend de son état de maturité, soit pour l'être la certitude que la vie spirituelle dure éternellement le rend heureux, soit la pensée d’un séjour qui ne finit jamais dans le Règne spirituel devient un tourment. Parce que l'être sera heureux seulement lorsqu’il sera en mesure de contempler seulement avec l'œil spirituel, donc lorsqu’il sera dans un état où il aura dépassé le temps et l'espace.

Amen