Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1877

1877 Le droit à l'autodétermination - l'auto-libération

1941/04/05: livre 28

La Loi de l'autodétermination est pour la substance animique originelle de la plus grande importance, parce qu'avec cela il lui a été concédé une certaine liberté qui rend possible de devenir parfait. Tant que l'être se trouve sous l'influence de l'adversaire de Dieu il dépend totalement de celui-ci, soit dans sa mentalité comme aussi dans son activité. La mentalité sera toujours en révolte contre Dieu, et l'activité contredira aussi toujours la Volonté divine. Mais l'être ne pourra pas en être tenu pour responsable malgré sa prédisposition d'esprit contre Dieu tant qu’il sera exposé par contrainte au pouvoir malin. Seulement la liberté de la volonté justifie une responsabilité de sa part. Ainsi Dieu a enlevé à l'adversaire le pouvoir sur la substance animique originelle et Il l'a mis libre dans le monde spirituel et Il lui a laissé la libre décision pour ou contre Lui. Il ne devait sentir de contrainte d'aucune part, car Dieu voulait que la substance animique originelle toute seule désire revenir à Lui, et donc sur la Terre Il lui concède la plus extrême liberté et même la connaissance sur le sens et le but de la vie terrestre ainsi que les avantages et désavantages d'une fausse prédisposition d'esprit. Il lui tient devant les yeux d’un coté les joies de l'au-delà et de l’autre l'état atroce de repentir, et avec cela Il veut rendre facile à la substance animique originelle la décision, mais celle-là doit venir de l'être lui-même. Lorsque Dieu a enlevé le pouvoir à l'adversaire sur la volonté de Ses êtres créés, il a aussi desserré son pouvoir envers ces entités. Il les a mises dans une situation de pouvoir se décider librement, mais cela restait laissé à elles-mêmes. Et ainsi c’est la Volonté divine que rien dans le Cosmos ne se trouve dans la non-liberté de l'esprit, même si le stade de la libre volonté dans l'homme est guidé par Dieu, cela cependant n'a rien à voir avec son autodétermination. L'âme, la substance animique originelle dans l'homme, reste totalement libre et maintenant elle peut se décider pour le terrestre, pour la matière, qui est une partie du malin, parce qu'elle cache en elle le spirituel non racheté, ou bien aussi pour le spirituel qui est en elle et qui, après une libre décision, pourra entrer en liaison avec l'esprit lumineux qui était depuis l’Éternité. N’importe quelle contrainte de l'âme est exclue, et par conséquent on peut aussi parler d'une auto-libération, vu que justement cette volonté, la libre décision, a pour conséquence soit la Libération ou bien l’état lié de l'être. Et avec cela chaque être a à porter lui-même la responsabilité pour sa Vie dans l'Éternité, vu qu’il peut se tourner vers Dieu dans une totale liberté, vers l'Origine de sa Force, ou bien aussi vers l'adversaire de Dieu qui a fait devenir active sa volonté tournée contre Dieu lors de la création de ces entités.

Amen