Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1871

1871 Mauvaises pensées - le désamour - l'état d'esprit

1941/04/02: livre 28

Rejeter consciemment les mauvaises pensées est le moyen le plus sûr pour élever l’état d’esprit, parce qu'alors à ces forces qui emploient toute leur influence pour détourner l'homme de Dieu il est opposé résistance. Cela demande certes toute la volonté de l'homme, et lorsque celle-ci est affaiblie et cède alors de telles pensées entrent en lui, l'homme doit souffrir, c'est-à-dire qu’une humeur obscure s’empare de lui, l'opprime et le charge. Et le mal triomphe, parce que son influence devient toujours plus grande, la volonté de l'homme et la force de résistance deviennent toujours plus faibles. Ces heures sont un certain danger pour l'âme, et l'homme doit à nouveau s’en libérer. Il doit prier, intimement et plein de confiance pour que Dieu veuille le libérer de cette situation. Avec la prière il faut aussi la volonté de l'homme, mais si l'âme lutte pour être libérée de cette situation, des Forces bonnes de l'au-delà l'assistent si l'homme se tourne vers elles en implorant de l'aide, si lui-même désire devenir libre de cette pression. Mais l'homme devient presque toujours apathique et il ne se défend pas, et alors la libération du pouvoir des ténèbres devient toujours plus difficile, et la lutte devient toujours plus nécessaire, l'état de souffrance toujours plus insupportable. Une foi ferme est le meilleur moyen pour s’en libérer et l'homme peut se confier aux Forces bonnes dans un très grand calme de l'âme, si seulement il accepte leur pouvoir et leur Force. Elles l'aident à coup sûr et ne tolèrent pas que les pouvoirs mauvais conquièrent le dessus sur lui. Céder aux mauvaises pensées lorsqu’elles se lèvent est un manque de foi, parce que ces mauvaises pensées se tournent contre le Commandement divin. Celui qui croit fermement, s'acquitte de chaque Commandement que Dieu a donné aux hommes, mais celui qui est faible dans la foi méprisera même les Commandements divins, et donc ses pensées se tourneront contre ces Commandements, il sera dépourvue de n'importe quel amour, donc il cultivera des pensées de désamour et cela est le but de l'adversaire, parce qu’avec cela il obtient son pouvoir sur l'homme. Dans une telle prédisposition d'esprit il est souvent très difficile de retrouver l'amour ; l'homme commet une faute lorsqu’il cultive des pensées de désamour, et maintenant il doit corriger cette injustice en étant contraint à souffrir, à lutter dans la prière pour qu'il se tourne vers l'Amour divin et que chaque pensée de désamour soit repoussée. La volonté tournée vers Dieu fera reconnaître à l'homme son injustice, et alors il lui sera facile de prier Dieu, mais sa volonté doit elle-même devenir active, elle ne peut pas se révolter de nouveau contre Dieu par contrainte.

Amen