Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1867

1867 L'arrogance spirituelle est le motif du refus

1941/03/29: livre 28

La résistance que les hommes opposent souvent à la Parole divine est la conséquence d'une certaine arrogance spirituelle. Seul l'homme qui se croit sage refuse d'accepter maintenant un autre savoir. Il ne veut pas se séparer de l’opinion qu’il a eue jusqu'à présent, mais celle-ci ne correspond pas à la Parole de Dieu transmise aux hommes au travers des Forces qui ont la connaissance. Plus l'homme est loin de Dieu, plus il se cantonne dans le refus et plus cette Parole dévie de son opinion, et il n'est pas facilement disposé à y renoncer et à accueillir la Parole divine. Car en premier lieu il lui manque la volonté. Avec un sérieux examen l'homme reconnaîtrait certes que son savoir est encore lacunaire et ne pourrait pas résister aux transmissions spirituelles. Mais lorsqu’il lui manque la volonté pour un examen sérieux, là une preuve claire est alors inadaptée et sans but. Ce qui est entièrement compréhensible et clair lui semble incompréhensible, parce que la Force de la Parole divine se communique seulement à l'homme qui a la volonté d'accepter le Don de Dieu. Cette Force qui est apportée est telle que chaque Parole touche le cœur humain de sorte que l'homme sente en lui Dieu Lui-Même dans chaque Écrit et dans la Parole que Dieu Lui-Même donne aux hommes qui Lui sont fidèles. Mais la résistance rend le cœur humain incapable de juger. L'homme s’aide certes avec l'entendement, mais celui-ci seul n'arrivera à aucun résultat juste. Si lui-même est incapable d'accueillir ce qu’il a entendu en tant que Vérité, alors il devra prier Dieu Lui-Même pour être éclairé, et il lui sera dévoilé clair comme le jour ce qui jusqu'à présent lui semblait inacceptable, parce que Dieu donne la connaissance à tout homme qui la Lui demande. Mais l'homme se confie presque toujours à lui-même le pouvoir de juger, et cela démontre une certaine arrogance spirituelle, parce que l'homme ne peut vraiment rien faire, il ne peut rien faire sans avoir demandé l'Aide de Dieu. Il met face à la pure Parole de Dieu un savoir humain et une expérience humaine qui, selon sa prédisposition d'esprit envers Dieu, sont plus ou moins erronés. Il perçoit chaque rectification comme une attaque personnelle et il la reçoit avec un sentiment de lutte, puis il soutient avec ferveur son opinion, mais il ne donne presque aucune considération à l'opinion contrarie. Et par conséquent la Force de la Parole divine ne peut pas devenir efficace et éclairer son esprit. Donc il reste dans le noir, malgré que la Lumière lui soit apportée, parce que le savoir autour de la pure Vérité est Lumière. Mais celui qui ferme ses yeux, lorsque la Lumière lui est offerte, à celui-ci il ne peut être donné aucun éclaircissement, il reste dans son refus et peut être convaincu de la Vérité qui lui est offerte seulement si lui-même a la volonté et le désir pour la Vérité.

Amen