Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1822

1822 Le processus du rayonnement de la Lumière

1941/02/20: livre 27

Le processus du Rayonnement de la Lumière est comparable à une action d’amour continu. Cela n’est pas compréhensible puisque les rayons de Lumière sont visibles, donc ils ne peuvent pas être niés puisqu’ils sont quelque chose d’existant, bien qu’ils ne soient pas une Œuvre de Création qui nécessite un Espace, cependant l’action d'amour est une activité, qui en tant que produit devrait se manifester dans une nouvelle forme. Mais la Lumière est plus un processus que quelque chose à imaginer dans une forme, parce qu'elle n'est pas tangible mais perceptible. L'homme ne pourrait lui donner aucune forme et cela est de nouveau une confirmation que l’imaginer dans une forme n’est pas possible même si la volonté humaine est sérieusement active. Car pour modeler de quelque façon les rayons de la Lumière, il faut un état déterminé de maturité des êtres spirituels auxquels il incombe cela. Ces êtres doivent être totalement indépendants de la Terre et de ses lois ; ils doivent être enclins à une activité qui demande un amour profond ; ils doivent être continuellement prêts à donner, c'est-à-dire à donner une Force qui afflue aussi d’eux-mêmes. Cette Force procède de Dieu, par conséquent c’est une substance spirituelle qui brille en elle-même, parce que tout ce qui est de Dieu, possède une Force inimaginable de splendeur, parce que Dieu Lui-Même est Lumière. Donc chaque rayon du Soleil est en premier lieu la Force de Dieu qui est guidée à la Terre au moyen d'innombrables êtres qui s'acquittent de leur mission, en faisant fonction de porteurs de la Force divine. Les rayons du Soleil sont la confirmation de l'infatigable activité de ces êtres, ils sont dans une certaine mesure une réserve dont tout dans la Création est nourri incessamment. Ici se déroule un processus qui est compréhensible seulement lorsqu’est reconnu que sans cette transmission de la Force de Dieu la Création devrait disparaître, donc celle-ci dépend de l'activité de ces êtres qui ont pour tâche cette incessante transmission de la Force à tout ce qui nécessite la Force de Dieu, et qui donc demande un haut degré d'amour par donner continuellement ce que ces êtres eux-mêmes reçoivent. Cette mission est donc une action d'amour de l'être parfait vers l'entité encore imparfaite, qui est bannie dans la Création et qui nécessite l'apport de la Force de Dieu, que le spirituel libéré de la forme reçoit dans une très grande mesure et grâce à son amour celle-ci lui est transmise toujours et continuellement. Cela est l'explication purement spirituelle d’un processus qui n'est pas encore expliquée d’un point de vue terrestre.

Amen