Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1807

1807 La Grâce divine doit être demandée – Il n’y a pas de hasard (Prédestination)

1941/02/12: livre 27

Celui qui se sent attiré vers Moi, qui se réfugie en Moi dans chaque misère et affliction, Je veux satisfaire sa prière. Parce qu'il Me reconnaît comme son Père, et parce que sa prière est enfantine et confiante. Le Père est toujours prêt à diminuer la misère de Ses fils, et ainsi Je veux aussi vous sauver et vous donner la Paix. Il est seulement nécessaire pour vos âmes que surviennent sur vous l'oppression, pour que vous Me cherchiez et que vos cœurs envoient un cri d’appel vers Moi. Parce que seulement la souffrance vous porte plus près de Moi. Mais vous n'êtes jamais abandonnés si seulement vous ne renoncez pas à Moi, si vous ne vous éloignez pas de Moi. Et donc confiez-vous à tout instant à Mon Amour, et attendez jusqu'à ce que l'Aide vienne. Ce n'est jamais à cause du mérite de l'homme qu'elle arrive d’en haut, mais c’est l'Œuvre de la Grâce de Dieu. Toutefois il ne faut pas retenir l'homme de travailler sur lui, il ne doit jamais penser qu'il n'a maintenant plus besoin de rien faire, et qu'il peut seulement se confier à la Grâce de Dieu. Il sera digne de la Grâce de Dieu seulement lorsqu’il montrera à travers ses actes, son comportement, ses pensées et ses actions, qu'il veut monter en haut. Cette volonté qui lui fait demander maintenant dans la prière l'Aide de Dieu lui procure maintenant la Grâce qui à nouveau a pour conséquence le perfectionnement de l'âme. La Grâce divine n'est donc absolument pas un Cadeau de Dieu qui arrive à l'homme aléatoirement, avec lequel un homme est pourvu, tandis qu’un autre homme devrait languir. Non, la Grâce divine est à disposition de chaque homme sans limite. Aucun homme ne demandera en vain la Grâce de Dieu. Mais elle ne peut jamais être transmise à l'homme sans être demandée, et donc l'unique mérite de l'homme consiste dans le fait qu’il se tourne toujours et toujours de nouveau dans la prière vers le Père céleste et demande humblement Sa Grâce. Tout le reste est ensuite l'Œuvre de l'Amour de Dieu Lui-Même sur un homme qui a donné sa volonté à Dieu et utilise consciemment l'apport de Force de Dieu. Et donc il est erroné de présumer que Dieu donne Sa Grâce aux hommes selon Son Consentement. Cela serait un Acte de la plus grande injustice, parce qu'alors seulement les hommes qui auraient été élus pour obtenir la Grâce divine pourraient devenir bienheureux. Donc tendre consciemment vers la perfection perdrait tout son sens, parce qu'alors il pourrait de manière compréhensible se lever la question : fais-je partie de ceux que Dieu a élus pour le Royaume éternel ? Une telle opinion devrait conduire les hommes à négliger leur travail sur l'âme et il subsisterait toujours seulement l'opinion que seulement la Grâce divine puisse le libérer, mais si cette Grâce ne pouvait pas être atteinte, l'homme devrait alors attendre avec calme et patience jusqu'à ce que la Grâce de Dieu afflue à lui, et si celle-ci n'arrivait pas, il devrait être perdu pour l’éternité. Celui qui a cette opinion se trouve dans un état d'esprit spirituel terrible. Il doit douter de l'Amour de Dieu, de Sa Bonté et de Sa Miséricorde, en outre il devrait considérer sa vie terrestre comme inutile si la Grâce de Dieu ne lui est pas destinée. Et avec cela l'homme a aussi dans sa main la possibilité de se servir sans limite de la Grâce divine. Chaque homme est libre de venir à Dieu autant de fois qu’il le veut, c'est-à-dire de demander dans la prière tout ce qui est simplement appelé Grâce. Plus intimement il la demande, plus abondamment Dieu pourvoit le fils terrestre et seulement maintenant il peut marcher sur la Terre comme il est agréable à Dieu. Alors le chemin de sa vie n'est pas vraiment son propre mérite, mais il peut le mener de la façon dont il le fait maintenant, c’est l’Action de la Grâce divine. Chaque homme peut prier, et il recevra selon sa prière. Il sera pourvu avec la Grâce de Dieu et parcourra maintenant avec succès la voie vers le Haut.

Amen