Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1789

1789 L'activité de l'être individuel

1941/01/27: livre 27

L'être parcourt la voie terrestre selon sa destination, c'est-à-dire qu’aucun être ne peut s'acquitter de l'activité ou de la tâche d'un autre être, étant donné que justement les tâches des êtres sont différentes dans les différentes incarnations. Cela est un Ordre de la Création qui ne peut pas être changé, parce que chaque créature est destinée à une activité qui contribue au maintien de toute l'Œuvre de Création. Rien n’est sans but ni sens, donc la tâche de chaque être doit correspondre à ce sens et à ce but. Si elle est reconnue par l'homme comme telle, bien que cela soit parfois incertain parce que l'homme ne possède pas le savoir sur les liaisons qui émaillent l'Œuvre de Création, mais s'il reconnaît Dieu comme un Créateur outre mesure sage, il ne doit avoir aucun doute, parce que rien ne peut être sans but dans la Création qu’a conçue le Créateur le plus sage. Chaque être individuel est destiné à parcourir seul sa voie terrestre pendant un certain temps et à mûrir maintenant au travers de l'accomplissement de la tâche imposée. Dans le développement vers le Haut des êtres il y a aussi la possibilité de l'unification avec d’autres êtres ayant atteints la même maturité, et qui maintenant reçoivent une nouvelle enveloppe, pour vivifier la Terre en tant qu’être individuel. Et ce parcours de développement procède continuellement jusqu'à ce que la forme extérieure d'innombrables entités spirituelles qui ont pu s'unir, soit devenue finalement un corps charnel humain et maintenant le tout est posé devant la tâche la plus grande et la fin de la voie sur la Terre, qui est de se former de sorte qu’un jour il soit dispensé de toute forme extérieure et puisse abandonner la Terre. Maintenant l'être, c'est-à-dire l'homme, doit de nouveau dérouler une activité qui peut lui procurer l'état de maturité et cette activité qui peut lui procurer la libération définitive doit être une activité consciente dans l'amour. L'homme a de toute façon à s'acquitter de sa tâche terrestre, indépendamment de sa tâche spirituelle qui est d’atteindre la perfection, et l'activité terrestre contribue aussi de nouveau à la conservation de ce que Dieu a créé. Mais elle est toujours seulement un moyen pour un but, parce que le premier et le plus important but de la vie terrestre est la formation de l'âme, qui doit être exécuté séparément de l'activité terrestre. Et cela demande toujours la liaison de l'être avec Dieu, parce que sans celle-ci il peut certes s'acquitter de toutes les obligations terrestres et exécuter son activité selon sa destination ; mais l'âme ne peut jamais se former selon la Volonté de Dieu, parce que pour cela une Force extraordinaire est nécessaire qui est certes à disposition de l'âme d’une manière énorme, mais qui doit être demandée à Dieu, donc en premier lieu il doit être établie le contact avec Lui, c’est la chose qui est le premier et le dernier but de toute la substance animique originelle. Parce que la séparation de Dieu avait été le motif de l’apparition de l'Œuvre de Création, donc l'unification avec Dieu doit être l’objectif et le but de tout ce que Dieu a fait se lever. Le chemin de l'être sur la Terre doit mener ce dernier à l'unification avec Lui, pour autant que l'être dans son dernier stade en tant qu’homme n’abuse pas de nouveau de sa libre volonté et ne s'éloigne pas de nouveau de Dieu par sa propre poussée.

Amen