Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1783

1783 Le second gouverneur après la Volonté de Dieu

1941/01/22: livre 27

C’est Ma Volonté que se forme un pouvoir sur la Terre qui rejette toute violence et exerce son gouvernement seulement dans l'amour. Et J'appellerai à l’existence ce pouvoir, Je lui donnerai Ma Bénédiction, Je le ferai devenir grand, et le monde devra reconnaître qu'il a été imposé par Moi. Dans un temps proche il montera sur le trône, c'est-à-dire que Je lui donnerai le pouvoir sur beaucoup de pays, J’amènerai les hommes à élire leur prince, comme leur régent, et il conquerra l'amour et l'estime de tous les peuples, il sera sans fausseté et donnera l'Honneur seulement à Moi, et donc Je veux bénir son action sur la Terre. Mais avant qu'il vienne, il devra y avoir une indicible affliction sur la Terre, parce que là l'adversaire règne encore, et celui-ci cherche à détruire son influence. Il incitera toutes les mauvaises forces à agir de façon abominable, et ainsi la Terre sera bouleversée, tout le spirituel mauvais conquerra le dessus, et des dispositions terrestres qui laissent entrevoir l'influence satanique seront promulguées, et le pouvoir mondain régnant vivra sans Dieu, et la violence sera partout, définitive et brutale parce qu’elle craint la Lumière de la Vérité ; l'humanité reconnaîtra toujours plus clairement la mauvaise influence et ressentira secrètement en elle le désir que cette domination soit remplacée par un pouvoir en accord avec la Volonté divine. Dieu a prévu ce changement, mais le temps n'est pas encore arrivé, parce que d'abord l’action de Satan doit être évidente même à ceux qui se sont déclarés définitivement pour lui. Parce que seulement lorsque le malin sera reconnu et abhorré, alors seulement la tendance vers le bien du pouvoir régnant sera admise et sera digne de respect. Parce que Dieu veut que les hommes soient gouvernés sagement même ci c’est par un pouvoir mondain ; Il veut que sur la Terre le même rapport doive exister entre les peuples et leurs gouvernants, que celui que Dieu exige des hommes pour Lui. L'homme doit se soumettre volontairement au pouvoir qui lui a été donné par Dieu en tant qu’autorité. Là où le peuple est gouverné sagement, là il sera aussi adonné à l'autorité, et il se donnera du mal pour établir le meilleur accord, il représentera l’autorité, c'est-à-dire que les gouvernants seront toujours considérés et honorés comme le représentant divin et ce rapport entre le peuple et son gouvernant correspond à la Volonté divine, donc Il bénira le gouverneur comme aussi le peuple, parce que les deux ont fait de la Volonté divine leur ligne de conduite et ils vivent l'un pour l'autre.

Amen