Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1779

1779 La voie juste et la fausse

1941/01/18: livre 27

La voie vers Dieu est pour beaucoup d’hommes difficile à prendre, parce que pour eux d’autres voies semblent plus faciles car ils pensent que le chemin qu’ils voudraient prendre leur semble mener au juste but. Mais ils sont sans connaissance du but qui est imposé aux hommes. Donc ils tendent vers quelque chose qui ne s'approche pas le moins du monde de la tâche qui leur est imposée pour la vie terrestre. Leur force, leurs pensées et leur tendance est tournée vers la résolution de problèmes qui sont totalement inutiles pour le salut de l'âme de l'homme. Ils s'emploient avec ferveur pour une puissante transformation des lois existantes, ils donnent à un homme tous les droits, pendant qu'à un autre ils les nient totalement, et cela ils l'appellent servir la nation. La dernière résistance qui s'oppose à de tels nouveaux systèmes doit être cassée avec force, apparemment pour la bénédiction du peuple. A ceux qui pensent d’une manière juste est enlevé le droit à la libre expression d'opinion, et sont reconnus seulement ceux qui s’efforcent de penser dans la même direction que ceux auxquels il revient la conduite des masses. Cette orientation est donc déterminante et ainsi d’innombrables hommes sont poussées à prendre une voie qui ne peut pas être appelée complaisante à Dieu, parce que celle préconisée par Dieu fait apparaitre beaucoup d’obstacles, c’est une voie qui passe à travers des épines et des buissons, mais qui mène inévitablement en haut. C’est une voie qui apparemment mène droit en avant, mais s'éloigne toujours davantage de la voie juste, de la juste connaissance de Dieu, parce que celui qui veut bien reconnaître Dieu, doit reconnaître toutes Ses créatures. Il ne peut pas concéder à une créature plus de droit à la vie qu'à une autre. Celui qui veut bien reconnaître Dieu, doit considérer dans la Création tout comme étant Son Œuvre sans oublier les hommes qui sont aussi Ses créatures et ont aussi une destination. Il doit respecter la Sagesse de Dieu qui n'a certainement pas mis dans le monde des créatures sans Plan. Donc il ne revient pas à l'homme de décider de la valeur de l'individu, c'est-à-dire de présenter devant tout le monde une certaine classe d'hommes comme valeureux, et une autre comme mineure et d'émettre des dispositions selon cette conception du monde, car elle va totalement contre la Volonté de Dieu. L'erreur consiste dans le fait que Dieu Lui-Même peut interférer dans toute disposition humaine, lorsqu’Il Le veut ; et il Le fera lorsque les dispositions des hommes prennent des formes qui génèrent le grand danger d’être perdu totalement pour Dieu, lorsque la voie parcourue par tous ceux qui se croient intelligents et sages est erronée, et lorsqu’on se moque de ceux qui choisissent dans la juste connaissance la voie étroite vers Dieu. Alors Dieu Lui-Même se manifestera, et Sa Voix sera audible même à ceux qui marchent sur la voie fausse, pour que maintenant ils puissent décider de l'abandonner et prendre la voie juste qui mène en haut – vers Dieu.

Amen