Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1749

1749 La misère de l'âme rend la souffrance nécessaire - «Père, que Ta Volonté soit faite»

1940/12/25: livre 27

Une confiance illimitée dans la Conduite divine vous rend facile le chemin de la vie terrestre, parce que vous accueillez tout avec une certaine imperturbabilité si vous pensez que Dieu en a décidé ainsi et pas autrement dans Son très grand souci pour votre âme. Tout ce que la vie vous impose de porter est nécessaire pour le mûrissement de votre âme et vous pressera d’autant plus lourdement que cela est plus nécessaire pour vous. Cherchez donc à vous former d'abord selon la Volonté divine, et la souffrance diminuera toujours davantage et à la fin elle vous sera enlevée entièrement. Exercez-vous dans l'amour, dans la compassion et dans la patience, exercez-vous dans la miséricorde, dans l'amour pour la tranquillité et pour cela demandez toujours la Force à Dieu, et vous dépasserez tout avec facilité, vous serez une bénédiction pour vos voisins parce qu'ils chercheront à vous suivre. Et votre vie terrestre sera légère, vous sortirez vainqueurs de la bataille contre le mal et avec la prière pour la Force vous vous approcherez davantage de Dieu. Si vous voulez arriver à Dieu vous devrez même vous donner à Lui sans limite, vous devez toujours prier : «Père, que Ta Volonté soit faite....». Avec cela vous déclarez votre confiance dans Sa Conduite, vous sacrifiez votre volonté, vous vous soumettez humblement à Sa Volonté et vous Le reconnaissez comme votre Père, et alors vous êtes devenus comme il est agréable à Dieu, patients, dociles, humbles, amants de la paix, vous vous exercez dans l'amour lorsque vous vous tournez avec miséricorde vers votre prochain et lorsque vous cherchez à l'inviter à pratiquer la même manière de vivre. Ainsi votre être s'anoblit, et l'âme devient lumineuse et claire, parce qu'elle devient toujours plus capable d'accueillir la Lumière divine et donc aussi de la répandre.

Donc ne vous plaignez pas lorsque la souffrance vient sur vous, portez tout avec patience et sachez que vous avez encore besoin de la souffrance, que votre âme est encore dans la misère et que Dieu dans Son Amour veut vous assister et voudrait la libérer de l'enveloppe qui l'opprime encore. L'âme lutte encore pour sa liberté, elle est encore enchaînée par un pouvoir qui ne veut pas la libérer. Sa volonté est encore trop faible et pour fortifier sa volonté, elle doit demander la Force à Dieu. Si elle ne le fait pas par sa propre poussée, alors Dieu doit chercher à la déterminer par la souffrance à se tourner vers Lui pour obtenir de l'Aide. Et souvent il faut indiciblement longtemps avant que l'âme prenne le chemin vers Dieu, et pendant tout ce temps elle devra supporter un état qui l'opprime et dont il lui serait très facile de se libérer, mais souvent elle cède à la poussée de l'adversaire et elle se révolte contre son destin, elle murmure et se plaint et donc elle ne peut pas être libérée de la souffrance. Et votre erreur repose sur le fait que vous ne reconnaissez pas l'Amour de Dieu et vous ne Lui êtes pas reconnaissant de vouloir vous guider vers le Haut. Si vous croyez dans Son Amour, il vous sera aussi facile de vous confier à Lui et chaque jour, pour autant qu’il soit encore plein de souffrance, apportera la bénédiction à votre âme et sera une promotion pour développement spirituel vers le Haut.

Amen