Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1747

1747 Le mystère de l’Amour eternel

1940/12/22: livre 27

Sonder le Mystère de l'Amour éternel va au-delà de la faculté humaine, et il ne sera jamais possible à un homme d'imaginer Dieu comme l'Amour Même, parce que Dieu est pour l'homme croyant une Entité, et l'Amour un sentiment. Or Entité et Amour sont deux concepts qui peuvent certes coïncider, lorsque l'un peut signifier l'achèvement de l'autre, mais ils sont difficiles à imaginer comme étant égaux. Dieu comme Amour est imaginable seulement comme l'Être le plus sublime, le plus parfait qui doit aussi être dans le plus haut degré d'Amour, donc, par conséquent Dieu et l'Amour ne peuvent pas se scinder. Et cette Explication est l'unique qui peut être donnée aux hommes, mais elle ne dévoile pas le Mystère de l'éternel Amour, et les pensées qui vont au-delà sont erronées parce que les pensées humaines ne sont pas en mesure de sonder ce Miracle. Et à l'homme il doit suffire de s'imaginer l'Amour comme quelque chose d'Insaisissable qui peut être compris seulement par l’amour, c'est-à-dire que seulement l'amour qui aime pénètre dans ce Mystère et on peut toujours seulement employer son degré d'amour comme unité de mesure, parce que «plus» ne lui est pas compréhensible. Seulement lorsqu’il aura réussi à changer son être en amour, il lui sera facile de s'imaginer Dieu comme l'Amour Même, mais en tant qu’homme il ne le sondera jamais définitivement. Il est certes en mesure de s'imaginer Dieu comme une Entité, bien que cela ne soit pas imaginable selon des concepts humains, car l'homme s'imagine une Entité toujours comme quelque chose de corporel (avec une forme), même si celle-ci n'est pas visible à l'œil comme telle. Mais l'Amour ne peut pas prendre une forme dans son imagination, car à peine une forme Lui serait donnée, ce serait de nouveau Le considérer comme une Entité. Et donc la tentative de guider l'homme dans ce Mystère est entièrement inutile, elle mènerait seulement à des parcours de pensées erronées qui pourraient empêcher l'homme de reconnaître l'éternelle Vérité. L'homme dans sa difficulté de compréhension pourra certes sonder tout ce qu’il doit faire dans la vie terrestre, mais comprendre le spirituel nécessite d’être actif dans l'amour. Ainsi l’essence de l'être est amour et lorsque l'âme se sépare du corps, il reste seulement la substance animique originelle, qui maintenant est en soi justement le même amour, donc on ne peut pas les considérer comme une dualité, mais à travers l'amour l’être a pu en général devenir seulement ce qu’il est, donc l'être et l'amour sont de nouveau la même chose. (23.12.1940) Celui qui est en soi l’Amour Même devient imaginable seulement comme Entité, parce que pour l'homme la possibilité de comprendre se trouve seulement dans la substance animique originelle. Bien qu’il perçoive aussi l'amour, même si c’est en très petite mesure, il ne peut pas de toute façon s'imaginer l'éternelle Divinité comme Quelque chose qui Se manifeste seulement dans la vie des sentiments, parce qu'il considérerait alors cette chose seulement comme appartenant à l'Entité, mais pas comme l’Entité Même. L'Amour est une Force, et Dieu est la Force, donc Dieu et l'Amour doivent être la même chose. Et Dieu doit à nouveau être reconnu comme Entité, autrement il pourrait manquer le concept de base pour l'Existence de l'éternelle Divinité. Seulement lorsque l'être se sera approché de l'éternelle Divinité, il lui sera possible de fondre ensemble les deux concepts, et alors ce que l'être ne peut maintenant pas encore comprendre lui deviendra totalement clair. Mais sur Terre il lui en manque la faculté, vu qu’il peut accueillir seulement ce qui se laisse unir avec les lois terrestres, autrement cela reste incompris.

Amen