Source: https://www.bertha-dudde.org/fr/proclamation/1736

1736 La demande de Force dans les tentations – Progrès spirituel

1940/12/12: livre 27

Pour autant que les influences extérieures apparaissent souvent légères, elles sont de toute façon déterminantes pour la vie de l'âme de l'homme, c'est-à-dire que souvent elles procurent des agitations animiques qui poussent l'homme à entrer en lui-même et à chercher une prise de contact plus étroite avec Dieu. Cela a toujours pour conséquence un progrès spirituel, parce que toute liaison avec Dieu est un pas vers le Haut. Chaque pensée qui est tournée vers Dieu, est une occasion de recevoir la Force de Dieu et celle-ci promeut l'état de maturité de l'âme. Donc, toutes les misères de la vie, qu’elles soient perceptibles corporellement ou spirituellement, signifient toujours un progrès pour l'âme pour autant qu’elles soient la cause que l'homme se réfugie en Dieu. Donc tout danger peut procurer une Bénédiction, toute souffrance peut être d'utilité pour l'âme. Mais l'homme est sans soutien s’il implore Dieu seulement avec les lèvres et ne demande jamais Son Aide. Toutes les épreuves qui sont chargées sur lui l'écraseront, ou bien il les dépassera comme il le croit avec sa force, mais avec le soutien du pouvoir malin parce que celui-ci est toujours prêt lorsque l'homme exclut l'éternelle Divinité. L'adversaire de Dieu a besoin de cet état, pour pouvoir maintenant agir de son coté et cela avec succès. L'homme pourra enregistrer un avantage terrestre et attribuer cela à sa force et à sa capacité, mais pour son âme cela signifie une perte. De même une tendance spirituelle peut se produire sous l'influence de l'adversaire, lorsque l'homme est exposé à des tentations pour mettre à l'épreuve la force de sa résistance et maintenant il voudrait se procurer la clarté avec son seul entendement. Alors l'adversaire éclairera tout de sorte que l'homme se mélange dans le cours de ses pensées. Alors qu'une intime pensée tournée vers Dieu lui aurait fait reconnaître clairement l’action de l'adversaire, et aurait aiguisé sa force de connaissance de sorte que tout doute aurait disparu et les tentations seraient restées sans effet. L'homme ne doit jamais croire que sa force suffit, quelles que soient l’exigence proposée. Il doit toujours prier Dieu pour l'apport de Force, parce que l'astuce de l'adversaire de Dieu est durable ; il exploitera la moindre faiblesse pour développer son pouvoir ; il viendra sous les formes les plus diverses, apparemment en renforçant l'homme dans son opinion, mais en cherchant toujours à l'influencer d'exclure Dieu, pour tourner les âmes vers lui. Et donc il doit être demandé toujours et continuellement le Soutien de Dieu, avant que l'âme n’arrive à être en danger d’être influencée par le pouvoir opposé, parce que plus tardivement l'homme se réfugie en Dieu, plus la lutte devient difficile, mais Dieu met justement à sa disposition une Force illimitée.

Amen